Search results: Found 16

Listing 1 - 10 of 16 << page
of 2
>>
Sort by
Révoltes et révolutions à l'écran : Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècle

Author:
ISBN: 9782753560420 DOI: 10.4000/books.pur.95868 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Une douzaine d'historiens français, anglais, irlandais et américains proposent une analyse érudite de représentations filmiques de révoltes et révolutions européennes des XVIe et XVIIIe siècles : guerres de religion dans la France du XVIe siècle, révolutions anglaises de 1640 et 1689, révolte napolitaine de 1647, la Fronde (1648-1653), les Camisards (Cévennes, 1702), une révolte antisémite dans le duché de Württemberg en 1733, prémisses de la Révolution en 1788 sont ici abordés à travers une filmographie sélective. Représenter la violence de la révolte collective constitue une prise de parole politique et artistique qui révèle et façonne tout à la fois un imaginaire social, une vision d'un passé réactualisé, un détour pour parler du présent. Par la richesse des analyses visuelles et cinématographiques, par la conjugaison de l'approche historiographique et filmique, ce livre propose aussi un dépassement d'une histoire du cinéma en direction d'une histoire plus complexe des représentations liées à l'imaginaire de la révolte (le héros, le discours aux insurgés, les motivations politiques, le rôle des femmes, de la foule, la représentation de la violence, la sexualité, etc.).

About Russia, Its Revolutions, Its Development and Its Present

Author:
Book Series: Prager Schriften zur Zeitgeschichte und zum Zeitgeschehen ISBN: 9783631695548 9783631695555 9783631671368 Year: Pages: 191 Language: English
Publisher: Peter Lang International Academic Publishing Group
Subject: Political Science --- Sociology --- History
Added to DOAB on : 2019-01-15 13:32:54
License:

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

The author analyzes modern Russian history from a new perspective. Due to the ideological heritage of the XIXth and XXth centuries, the social settings of the sociopolitical history of the USSR (1917–1945) have not been fully identified. Detailed examination of ideological and political concepts shows that the revolution of 1917 became not a middle class, proletarian movement, but rather a plebeian one. The misjudgment by the new power enabled growth but caused tremendous losses of human lives and material damages. Socialization of economy and strict centralization led to a new social structure and established terror as an instrument for social reorganization. WWII revealed the necessity of a correction of these developments, but the events of the Cold War circumvented any further considerations.

Keywords

Development --- Present --- Reiman --- Revolutions --- Russia

Révolutions africaines : Congo, Sénégal, Madagascar, années 1960-1970

Author:
ISBN: 9782753559738 DOI: 10.4000/books.pur.51437 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce livre propose une analyse comparative de trois révoltes post-coloniales, intervenues peu après des indépendances négociées, sur le terrain de l'ancien Empire français d'Afrique : la révolution des « Trois glorieuses » au Congo Brazzaville en août 1963, celle de mai 1972 à Madagascar, et de mai 1968 au Sénégal. Les deux premières ont provoqué la chute des pouvoirs en place – celui de l'Abbé Youlou et celui du président Tsiranana –, et consacré l'avènement de régimes radicalement différents. Le Mai dakarois, par contre, bien qu'il ait eu des effets en profondeur sur la vie politique sénégalaise, n'entraîne pas la chute du président Senghor, dont le pouvoir vacille mais tient bon. Il est donc question ici de révoltes mais aussi de circulations de concepts, de livres, d'hommes et de femmes, qui tissent la toile d'un même phénomène, produisent une grammaire mondiale de la contestation localement enrichie, traduite ou interprétée, voire réinventée selon des paramètres nationaux. Ainsi, l'auteur s'est intéressée aux réseaux et acteurs de diffusion possible d'une culture d'opposition, de pratiques et de savoirs militants globalisés : réseaux étudiants – avec la Fédération des étudiants d'Afrique noire en France (FEANF) et l'Association des étudiants d'origine malgache (AEOM) ; réseaux syndicaux, formalisés ou non en une Internationale, « croyants » ou « marxistes ». Ce livre apporte une contribution tant à l'histoire des révoltes et révolutions, à celle des années « 68 » – L'Afrique aussi a eu ses « 68 » –, qu'à celle d'un continent africain qu'une historiographie pas si ancienne a eu tendance à considérer comme un continent à part, un monde immobile et peu susceptible de modernité. L'Afrique est dans le monde et participe, par de multiples réseaux et connexions, à la globalisation, non comme le continent passif et soumis à toutes les influences mais comme un continent dont les résistances, les luttes et les combats produisent notre avenir, un continent dont les mobilités font aussi la richesse.

1830, le peuple de Paris : Révolution et représentations sociales

Author:
ISBN: 9782753566705 DOI: 10.4000/books.pur.100182 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les 27, 28 et 29 juillet 1830, le peuple de Paris apparaît sur le devant de la scène. De Victor Hugo à Casimir Delavigne, tous les contemporains soulignent cette présence populaire dans les combats des Trois Glorieuses. Les vertus populaires sont incessamment rappelées, comme la fraternité des combattants, la participation féminine ou encore l’idée d’un peuple qui saura terminer la Révolution. Images, chansons, théâtres et presse se font l’écho de cette vision mythique du peuple en Juillet. À la fin de la Restauration, prédomine dans l’imaginaire social l’opposition manichéenne entre un bon et un mauvais peuple, conduisant à un éparpillement des visions sur le peuple. La révolution de 1830 permet l’apparition d’une figure unanime et consensuelle, rassurant les pouvoirs publics et le gouvernement, mais celle-ci est bouleversée par les évolutions politiques et sociales qui marquent les débuts du régime de Juillet. Le bon peuple de Juillet, manifestant dans les rues de la capitale, s’est métamorphosé en danger pour le pouvoir tout juste installé. Le spectre des classes dangereuses se fait jour, annonçant l’apparition des « sauvages dans la cité ». Cet ouvrage se penche sur les grandes évolutions d’un imaginaire collectif, d’une catégorie floue à une figure mythique et clairement identifiable, portée par Juillet, pour aboutir à une vision dangereuse du peuple au début de l’année 1831.

Des révoltes aux révolutions

Author:
ISBN: 9782868479822 9782753524798 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

EN 1773, la révolte de Pougatchev aux marges de l’Oural et la « partie de thé » de Boston inaugurent une « ère des révolutions » qui touche de nombreux états européens, ainsi que leurs colonies américaines et atlantiques. En 1802, la paix d’Amiens permet une trêve dans un continent en guerre depuis une décennie ainsi qu’une stabilisation des processus révolutionnaires ou indépendantistes. Entre ces deux dates (le temps d’une génération) des révoltes séculaires se transforment parfois en « rév...

La Garde nationale entre Nation et peuple en armes

Author:
ISBN: 9782753502352 9782753531796 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La Garde nationale, surgie pendant l'été 1789, s'est développée dans l'ensemble du territoire français jusqu'à l'apothéose de la Fédération nationale du 14 juillet 1790, triomphe de 3 millions de citoyens en armes. Ce moment est resté dans notre imaginaire collectif comme le symbole éclatant d'une Nation se donnant à elle-même le spectacle de sa force, en un élan unanime. L'image mythique de cette communion a perduré, associant mécaniquement Garde nationale et Révolution, favorisant une sorte...

La barricade

Author:
ISBN: 9782859443184 9782859448516 Year: Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Added to DOAB on : 2017-10-26 09:33:12
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'histoire de la barricade se heurte, à un réseau de tensions ou, plutôt, de proximités inattendues qui accentuent le mystère de cette histoire sainte et sanglante. La pensée sauvage s'y combine à la science, la barbarie au rêve d'humanité, l'élan des coeurs à l'attente immobile, la surabondance au vide, le fracas au silence. L'espoir d'avènement et l'attente de la mort s'y disent, simultanément. Derrière la barricade, il n'est, souvent, pas d'autre alternative que le triomphe ou la mort. La ...

La faucille et le condor : Le discours français sur l’Amérique latine (1950-1985)

Author:
ISBN: 9791036503849 DOI: 10.4000/books.pum.21046 Language: French
Publisher: Presses de l’Université de Montréal
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Qu’est-ce que le tiers-mondisme ? Pour les tenants de ce courant politique, il s’agissait de faire la révolution dans les pays en voie de développement ; pour nombre d’auteurs français, il a été, de 1950 à 1985, un discours phare. Désormais raillé, quand il n’est pas oublié, le tiers-mondisme reste pourtant d’actualité, car il annonçait la crise contemporaine des figures de l’intellectuel et du militant. Quarante ans après son apogée, le temps est venu d’analyser, en historien des idées, la rencontre inattendue entre la « faucille »et le « condor », entre une gauche radicale et le cône Sud de l’Amérique latine. Examinant le tiers-mondisme latino-américain, Mauricio Segura retrace son émergence, son apogée et sa décomposition, et il démonte ses logiques argumentative et narrative. Né de la conjoncture de la Guerre froide, ce complexe idéologique est non seulement le signe du rejet de la politique par les intellectuels sous la ve République, mais aussi un transfert utopique, la manifestation d’un désir d’exotisme et une réaction contre le féminisme. Le tiers-mondisme est ici replongé dans le vacarme des discours de la deuxième moitié du xxe siècle. En se penchant sur des essais ou des romans de Sartre, Fanon, Debray, Detrez, Bruckner, mais aussi de Camus, Lévi-Strauss, Aron et Revel, sans oublier les romans de Gérard de Villiers, Mauricio Segura rappelle que si le héros tiers-mondiste court le monde, c’est autant pour saisir l’Autre que pour se comprendre lui-même.

Naples insurgée : 1647-1648 – De l’événement à la mémoire

Author:
ISBN: 9782753568143 DOI: 10.4000/books.pur.121173 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En 1647 et 1648, la ville et le royaume de Naples furent secoués par une vague révolutionnaire contemporaine de la Fronde et de la révolution anglaise de Cromwell. L’histoire a retenu la simple image de Masaniello, pêcheur devenu capitaine général, que l’assassinat après dix journées de pouvoir transfigure en « martyr » du peuple. Les évènements européens, la violence des combats à Naples et la singularité de Masaniello ont occulté l’ampleur du mouvement révolutionnaire. Plusieurs centaines de jacqueries contre les seigneurs se déroulèrent dans les villages et les villes du royaume et débouchèrent sur des conflits armés. Longtemps perçue comme une révolte nationale italienne contre le souverain absentéiste, Philippe IV d’Espagne, la révolution napolitaine retient l’attention par les pratiques politiques originales et les symboles qu’elle déploie, que l’historien découvre grâce aux riches et nombreux manuscrits ainsi qu’à une abondante iconographie. Le travail de mémoire des évènements s’est opéré par recouvrements successifs, à l’image des populations méridionales et des architectures de la ville capitale, modelant et déformant l’évènement alors que les historiens ne cessent d’en découvrir les éléments épars.

La Révolution mise en scène

Authors: --- ---
ISBN: 9782753561892 DOI: 10.4000/books.pur.79208 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La révolution est au cœur de très nombreuses pièces et mises en scène, en France, en Allemagne, en URSS et ailleurs, du XVIe au XXe siècle. Si celles-ci se concentrent souvent sur la révolution française et la révolution bolchevique, elles n'en négligent pas pour autant d'autres épisodes révolutionnaires. Une telle richesse impose de questionner les modalités spécifiques, mises en œuvre par le théâtre face à cet événement si particulier. Lorsque les écrivains se saisissent de l'histoire, dans quelle mesure participent-ils à la construction ou la « déconstruction » de mythes ? En outre, le théâtre est le lieu privilégié de rencontres démultipliées : celle, comme pour tout texte écrit, entre le temps de l'action (historique) et le temps de la narration, mais aussi – et c'est la spécificité du théâtre – celle entre le temps de l'auteur et le temps du metteur en scène, le temps des acteurs et le temps du public. Le théâtre est le lieu du dialogue, de la confrontation, voire du choc entre les époques et les imaginaires, les désirs et les angoisses, les expériences et les échecs. Le présent ouvrage se veut un espace de réflexion aussi bien sur les écritures théâtrales de la révolution que sur les révolutions au théâtre, que ces écritures rendent nécessaires et souvent anticipent. Au fil des contributions, le théâtre se dévoile dans ses multiples formes et les diverses fonctions qu'il est susceptible de s'attribuer : fonction militante ou didactique, mais aussi informative et documentaire. Au travers des différents points de vue, une constante demeure : une certaine nostalgie et un rêve éternel de révolution, accroché – peut-être ? – à la croyance en un progrès possible de l'humanité.

Listing 1 - 10 of 16 << page
of 2
>>
Sort by