Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Les Protestants et la cr

Authors: ---
ISBN: 9782848324357 Year: DOI: 10.4000/books.apu.9373 Language: French
Publisher: Artois Presses Université
Subject: Arts in general --- Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’objet du colloque organisé les 21 et 22 octobre 2004 à l’Université d’Artois, dont les actes sont ici présentés, fut de saisir la légitimité de toute forme de création dans le monde protestant. Créer de nouvelles formes en matière artistique, produire de nouveaux sons et de nouvelles harmonies, imaginer de la fiction littéraire, n’était-ce pas sacrilège et démarche blasphématoire aux yeux de protestants qui se référaient à l’interdit du Décalogue : « Tu ne feras pas de statue... » (Ex, 20-4) ? Les protestants surent contourner cet interdit et développèrent une création artistique et littéraire multiforme tant dans le domaine de la poésie, du théâtre et des lettres que dans celui de la musique. Musique sacrée bien sûr avec Johann Sebastian Bach et la création hymnologique, mais aussi musique des Romantiques allemands du XIXe siècle. L’interdit divin, les artistes protestants le contournèrent également dans le domaine de la création picturale. L’exercice fut ici plus délicat, les protestants ayant montré à maintes reprises leur rejet de ce genre artistique par de violentes manifestations iconoclastes. Eugène Devéria au XIXe siècle et les auteurs de « Vanités » protestantes du XVIIe siècle apportèrent la preuve qu’on pouvait conjuguer Réforme et peinture mais toujours en s’interrogeant sur la légitimité de cette création. Interrogation qu’on retrouve d’ailleurs dès le début du XVIe siècle dans la pensée des premiers grands Réformateurs. En définitive, les participants au colloque des 21 et 22 octobre 2004 de l’Université d’Artois montrèrent que le protestantisme n’était sans doute peut-être pas « une théologie vidée d’esthétique ».

Author:
ISBN: 9791035101916 Year: DOI: 10.4000/books.psorbonne.12327 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Sous le règne de Charles VIII et quelques années seulement avant sa disparition annoncée par le concordat de Bologne de 1516, la vitalité de l’élection épiscopale, par laquelle les chanoines d’une cathédrale choisissent leur évêque, est surprenante. Rituel permettant l’expression de l’autonomie des chanoines et la participation des fidèles, on comprend qu’elle présente des aspects incompatibles avec la volonté centralisatrice des pouvoirs pontifical et royal, soucieux de maîtriser la désignation de ces prélats, hommes forts de l’Église et du royaume. Ce faisceau de volontés contradictoires engendre de nombreux conflits entre plusieurs candidats, souvent portés devant la justice, et provoquant des schismes à l’échelle des diocèses. Le déroulement et l’efficacité des rituels épiscopaux, l’implication des différents acteurs de la désignation épiscopale, la prégnance toujours plus forte de la justice dans les affaires ecclésiastiques, le mode de résolution des conflits : en s’appuyant essentiellement sur des sources de la pratique canoniale et des sources judiciaires, l’auteur donne un éclairage nouveau sur ces aspects essentiels de la vie de l’Église, et dresse le tableau d’un chaos organisé qui a sans aucun doute eu sa part de responsabilité dans le déclenchement de la Réforme protestante.

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Narrow your search