Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Partir et cultiver : Essor de la quinoa, mobilités et recompositions rurales en Bolivie

Author:
ISBN: 9782709918718 DOI: 10.4000/books.irdeditions.9168 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’essor de la culture de la quinoa en Bolivie survient dans une société apparemment isolée et ancestrale, enracinée au sud des hauts plateaux andins mais, en réalité, mobile et ouverte sur le monde. Cet ouvrage explore les transformations sociales et territoriales induites par le passage d'une agriculture de subsistance, essentiellement locale, à une production commerciale mondialisée. Mondialisée… mais toujours aux mains des petits producteurs et de leurs organisations. C’est au prisme de la géographie sociale que les permanences et les évolutions sont observées, en s’appuyant sur une connaissance fine des communautés locales. Dépassant les constats hâtifs et parfois alarmistes, cet ouvrage met en lumière les ressources et les capacités adaptives d'une société rurale en mutation. Il nous plonge dans l’intimité des trajectoires de vie de ces producteurs de quinoa, ancrés dans leur communauté et, en même temps, mobiles et mondialisés. Il met en lumière le génie de cette société rurale qui, par la migration, combine les lieux, les activités et les identités, articule villes et campagnes, gère l’ici et l’ailleurs. Cultiver tout en partant, partir tout en cultivant, tel est le tour de force opéré par les producteurs de quinoa. La durabilité agricole, socio-économique et environnementale de ces territoires est au cœur du propos : ne doit-elle pas, en effet, s’envisager dans le mouvement ?

Des barbelés dans la Sierra : Origines et transformations d'un système agraire au Mexique

Author:
ISBN: 9782709924634 DOI: 10.4000/books.irdeditions.14700 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les transformations de l'agriculture dans l'une des régions de la Sierra Madre del Sur, au sud-ouest de l'État du Michoacán (Mexique), illustrent tout un pan de l'histoire agraire mexicaine. Le peuplement et l'histoire agraire de la région trouvent leur origine dans une longue migration paysanne commencée dès la fin du xixe siècle. Au gré des déplacements d'un « front pionnier » sans cesse instable, les métayers d'un moment deviennent des propriétaires-rancheros : petites gens de la culture du maïs sur brûlis. La chance aidant, ils se transforment en éleveurs-possesseurs de bétail et, du même coup, en dépossesseurs de terres indiennes. Dans un mouvement comparable à un jeu de pousse-pousse, des métayers promus en propriétaires sécrètent de nouveaux métayers n'ayant d'autres fins que de devenir, à leur tour, des propriétaires. Pour tous, quelles que soient les origines sociales, le chemin à parcourir et les moyens pour y parvenir, l'objectif est le même : s'installer comme éleveur sur ses propres terres. L'étude des systèmes de production, de leurs origines et de leurs transformations mesure les conséquences de la spécialisation régionale assignée à la Sierra Madre del Sur : une monoproduction de jeunes bovins destinés à être engraissés dans d'autres régions. Restent, au bout du chemin, les collectivités indiennes de la côte du Pacifique dont on spolie aujourd'hui les terres de la même manière que le faisaient, au xvie siècle, les premiers Européens. Cette ultime « réduction » des communautés indiennes est une conséquence de la nouvelle division du travail qui entraîne un processus de différenciation sociale accélérée.

La terre d’en face : La transmigration en Indonésie

Author:
ISBN: 9782709925082 DOI: 10.4000/books.irdeditions.15191 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Engagée en 1905 par le colonisateur néerlandais, la transmigration en Indonésie constitue à l’heure actuelle le plus grand programme de colonisation agricole dirigée jamais entrepris par un État. En voulant corriger l’important déséquilibre démographique au sein de l’archipel, la transmigration poursuit un double objectif de politique sociale dans les « îles intérieures » (Java, Madura, Bali) et de politique de développement dans les « îles extérieures » (Sumatra, Kalimantan, Sulawesi, Irian Jaya). Depuis ses débuts, le programme est passé par des phases d’euphorie et de déception, de louanges et de critiques, et il a connu autant de réussites que d’échecs. Ces derniers sont habituellement imputés au manque de moyens, à l’insuffisante sélection des sites et des migrants, à la mauvaise préparation des projets et aux multiples dysfonctionnements au sein des ministères impliqués. L’auteur montre que les difficultés de la transmigration proviennent moins de problèmes de mise en œuvre que d’une conception inadaptée dès le départ. Les échecs sont dus à une perception erronée de l’évolution du paysannat javanais face à la croissance démographique, à des préjugés tenaces envers les populations et le milieu des îles périphériques et, surtout, à une politique exclusivement agraire de développement. Dernier avatar de l’expansion des royaumes agraires javanais, la transmigration ne se comprend que par référence à une vision particulière du monde et du pouvoir.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

IRD Éditions (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (3)