Search results: Found 4

Listing 1 - 4 of 4
Sort by
Métiers et gens de métiers en Roussillon et en Languedoc, XVIIe-XVIIIe siècles : Quatrièmes Journées d’histoire et histoire du droit et des institutions de l’Université de Perpignan Via Domitia

Author:
ISBN: 9782354123239 Year: DOI: 10.4000/books.pupvd.5066 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Perpignan
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Relativement délaissés par la recherche historique depuis quelques lustres, sauf sur des points très particuliers, métiers et gens de métiers sont un des socles les plus solides et les plus représentatifs des sociétés préindustrielles. Par eux se transmettaient les savoir-faire, se forgeaient des identités fortes. L’ouvrage, à travers des études de cas portant sur le Languedoc et le Roussillon, étudie la formation des gens qui relevaient des « arts mécaniques », l’accès à la maîtrise, la localisation des artisans dans les paroisses et les rues, l’intérieur des habitations, le recrutement, l’esprit de corps facteur d’identité, gage de pérennité, parfois aussi de repli sur soi et d’affadissement de l’élan créateur, ce que l’on découvre en Roussillon avec les peintres et les sculpteurs au XVIIIe siècle après un demi-siècle étonnant par la qualité de ses productions artistiques. Cet ouvrage, attentif à montrer que dynamiques économique, urbaine, sociale, sont intimement liées, ainsi que les courants de la vie matérielle, artistique et spirituelle, tend à combler une lacune dans la bibliographie méridionale. Il intéressera d’autant plus qu’il ne se limite pas à l’étude des artisans, mais aussi aux métiers de la santé, de la justice, voire à des nouveaux venus comme les marchands juifs au XVIIIe siècle.

Métiers et marginalité dans la littérature

Author:
ISBN: 9782915751017 9782753547896 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:19:00
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Quel point commun y a-t-il entre l'éboueur et l'alchimiste, le guérisseur et la prostituée, le bourreau et l'astrologue, le fossoyeur et le boucher, l'embaumeur et le sorcier… ? À première vue aucun, si ce n'est que ces activités ont été reléguées aux marges des sociétés. Ce volume des Recherches sur l'imaginaire éclaire le recours de la littérature à ces figures et ces métiers insolites.

Entre glorification et abandon. L’État et les artisans en France (1938-1970)

Author:
ISBN: 9782821828247 Year: DOI: 10.4000/books.igpde.973 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: History --- Political Science
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Il faut attendre l'entre-deux-guerres pour que l'artisanat soit reconnu par les pouvoirs publics comme une catégorie à part entière, avec l'instauration d'un statut fiscal et du crédit artisanal, avec la création des chambres des métiers et du registre des métiers. Dès lors les prémices d'une politique artisanale, qui prendra toute sa dimension dans les années 70, peuvent voir le jour. C'est l'analyse de l'influence de cette politique sur l'évolution de l'artisanat entre 1938 et 1970 qu'a choisi d'étudier Cédric Perrin. En 1938, l'artisanat est un secteur dynamique dont la croissance est fondée sur la mobilité sociale et géographique. Plus tard Vichy glorifie les artisans dans sa propagande mais cette période est avant tout un temps de pénuries, notamment de main d'oeuvre, de crédit et de matières premières. Après la Libération, l'artisanat vit une grave crise qui impose une modernisation. À l'écart des priorités économiques de la Nation, les artisans se sentent abandonnés : ils voient leurs impôts s'alourdir alors que le crédit se restreint. À partir de la fin des années 1950, l'État réintègre ce secteur dans sa politique économique avec une commission de l'artisanat au Commissariat général du Plan : l'assistance technique se développe, le crédit et la fiscalité artisanale sont réformés. Les progrès sont nets sans toutefois être à la hauteur des besoins. À travers le prisme de l'artisanat, Cédric Perrin apporte un éclairage nouveau sur l'histoire de l'industrialisation française ainsi que sur le rôle économique de l'État pendant et après la seconde guerre mondiale. « Au total, le livre conteste l'idée d'un déclin de l'artisanat et explique sa survie par son dynamisme interne plus que par l'aide (très relative au regard d'autres secteurs comme l'agriculture) qu'il a reçue de l'État. » Michel Lescure.

Parcours d’un enfant des Trente Glorieuses

Author:
ISBN: 9782111294257 Year: DOI: 10.4000/books.igpde.4369 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

D’origine modeste, orphelin très tôt, Louis Bréas connut une enfance ballotée d’une famille d’accueil à une autre, naturellement accompagnée d’une scolarité erratique. C’est néanmoins avec le grade d’administrateur hors classe, le plus élevé de la hiérarchie, qu’il terminera sa carrière à l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Au début des années soixante, en période de plein emploi, cette institution nouvelle proposait de belles perspectives professionnelles et aussi une aventure intellectuelle qui avait de quoi griser ceux qui s’y engageaient. De fait, en prenant la mesure des choses par la puissance du calcul, une nouvelle voie d’accès au réel s’ouvrait. Le pouvoir, de plus en plus confronté à la recherche de l’efficacité économique, cherchait à s’y engager. Le récit de vie de Louis Bréas est à resituer dans cette dynamique des Trente Glorieuses. Sa carrière, largement portée par la vague de l’informatisation, s’inscrit dans un mouvement soutenu de développement des connaissances et pratiques statistiques. Mais derrière la froideur des tableaux chiffrés et des organigrammes, l’auteur nous révèle la richesse des relations humaines. Et au-delà de « l’administrateur » Louis Bréas, se dévoile un homme avec son caractère, ses ambitions, ses convictions, ses doutes. Premier prix du concours autobiographique des anciens agents de l’Insee, ce texte, écrit sans fard, nous fait vivre une époque faste de cette administration en perpétuelle évolution.

Listing 1 - 4 of 4
Sort by