Search results: Found 6

Listing 1 - 6 of 6
Sort by
Migrations, exils, errances et écritures

Author:
ISBN: 9782840161097 9782821850842 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Paris Nanterre
Added to DOAB on : 2017-05-29 10:33:34
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Écrire les migrations, les errances et les exils, c’est se tourner vers les problématiques des déplacements et des passages. Se pose alors la question de la définition de l’écriture migrante, définition nécessairement mouvante selon que l’on s’intéresse aux artistes qui choisissent la problématique de l’exil pour mettre en scène un questionnement identitaire ontologique ou à ceux qui, ayant eux-mêmes subi ou choisi l’exil, transforment leur propre exil en un exercice d’espoir dans un double m...

Reconnaissance, identité et intégration sociale

Author:
ISBN: 9782840160366 9782821826908 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Paris Nanterre
Added to DOAB on : 2017-05-29 10:33:34
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les différentes contributions réunies ici traitent de la question de l’intégration sociale et des conflits de reconnaissance. Cette thématique est abordée à travers différentes modalités : éthique, juridico-politique, économique, sociale, et selon différentes approches disciplinaires. De quelle manière peut-on penser concrètement les différents processus d’intégration sociale fondée sur la reconnaissance ? Par le recours à la théorie psychanalytique de l’identification ? Par le recours à l’id...

Etnografias Urbanas

Authors: --- ---
ISBN: 9791036511257 DOI: 10.4000/books.etnograficapress.351 Language: Portuguese
Publisher: Etnográfica Press
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Olhar as cidades e a vida urbana numa perspectiva etnográfica constitui o desafio deste livro. Compreender as cidades de dentro, de baixo, a partir de urna relação próxima entre quem vê e quem é observado permite ir ao encontro do que de mais incerto e surpreendente as cidades nos têm para oferecer polícias, associações, culturas juvenis, práticas de lazer, territorios psicotrópicos, identidades étnicas, práticas habitacionais... Etnografias Urbanas reúne um conjunto de comunicaóes, comentários e reflexões, de cariz interdisciplinar, realizadas no encontro Cidade e Diversidade: Perspectivas de Desenvolvimento em Antropologia Urbana que, em Setembro de 2001, reuniu cerca de vinte investigadores de várias "gerações" e pertengas disciplinares.

La confection des statuts dans les sociétés méditerranéennes de l'Occident (xiie-xve siècle) : Statuts, écritures et pratiques sociales - I

Author:
ISBN: 9791035101350 DOI: 10.4000/books.psorbonne.26012 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume est le premier d’une série d’ouvrages portant sur « Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (xiie-xve siècle) », visant à étudier les statuts communaux dans une optique d’histoire sociale, non pas comme une source « normative » mais comme une source de la pratique, de leur matérialité et de leur forme d’écriture aux pratiques sociales en passant par les conditions de leur production et de conservation, leur inscription dans un paysage documentaire communal, leur structure et leur contenu. Cet ouvrage, plus spécifiquement, porte une réflexion sur la manière dont un statut est construit en s’intéressant aux « auteurs » de la norme, à la rhétorique et à l’écriture utilisées lors de sa confection dans le Midi de la France (Provence, Toulousain, Montpellier, Marseille) et dans l’Italie communale (Toscane, Marche d’Ancône) à la fois dans de grands organismes urbains (Sienne, Marseille, Toulouse, Montpellier) dans de plus modestes (Macerata, Cingoli) et dans de minuscules communautés rurales (Bédoin, Fiastra, Sefro) souvent longtemps délaissées par l’historiographique française et italienne. De nombreux individus ou groupes de personnes interviennent dans le processus d’élaboration des statuts, de celui ou de ceux qui décide(nt) à celui ou ceux qui met(tent) par écrit : statutarii, juris periti, doctores legum, notaires, notables de la communauté, etc. On cherche ici mieux connaître leur formation, leur origine géographique, leur degré de participation à l’élaboration des corpus statutaires, leur rôle dans la validation, l’authentification, la conservation et la diffusion des statuts. Ces acteurs se différencient assez peu sur un plan sociologique car la très grande majorité d’entre eux appartient à la frange privilégiée de la population urbaine. En revanche, ils se distinguent par la place qu’ils occupent dans la chaîne de production du statut et leurs compétences. Cet ouvrage jette donc les bases pour élaborer une typologie et une sociologie des acteurs au sein du processus d’écriture des corpus statutaires.

L'épitaphe et la mémoire : Parenté et identité sociale dans les Gaules et Germanies romaines

Author:
ISBN: 9782753568259 DOI: 10.4000/books.pur.108912 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Fondé sur des monuments funéraires épigraphiques ou anépigraphes, cet ouvrage s'inscrit dans l'histoire sociale des trois premiers siècles de l'Empire romain. Le point de départ est un essai de définition de ce que représente l'épitaphe en tant que monument du souvenir, support d'informations entre les vivants et les morts et en conséquence véhicule de la mémoire. Pour y parvenir est étudié un corpus de plus de 700 attestations d'un vocabulaire spécifique de la parenté (ex. alumnus, genitor, nepta, etc.) et du vocabulaire de la famille nucléaire (pater, mater, frater, soror, etc.) selon trois axes : la construction du souvenir, la mémoire affichée, le miroir qu'elle offre pour soi-même et pour les autres. Au corpus d'épitaphes sont ajoutés également 51 arbres généalogiques (stemmata) reconstitués à partir des textes épigraphiques et une cinquantaine de photographies de monuments. Au fil des pages on observe la diversité dans l'expression écrite ou figurée de la parenté en tenant compte des différences locales, des degrés plus ou moins profonds d'accès à la romanité, des permanences culturelles antérieures à la conquête, le dialogue entre texte et image car lire, c'est voir. On comprend aussi les ressemblances ou les différences selon les couches sociales (citoyens, élites municipales, prêtres, affranchis, etc.) et, grâce à de nombreux exemples commentés, on décèle entre les lignes une nuance au conformisme ambiant ou comment l'expression de l'identité acquise n'est jamais figée. Dans les monuments funéraires, dire sa parenté témoigne de la volonté de manifester son identité romaine ou romanisée, non seulement lorsque l'on est déjà citoyen romain, mais aussi quand on a été pérégrin et que l'on est devenu citoyen romain.

Jours ordinaires à la finca : Une grande plantation de café au Guatemala

Author:
ISBN: 9782709924818 DOI: 10.4000/books.irdeditions.26304 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Chronique d’une plantation, Jours ordinaires à la finca restitue sur le vif la marche d’un système agraire mal connu mais répandu en Amérique du Sud. Au Guatemala, la culture du café est omniprésente. Dans la région de la Costa Cuca, « caféière géante », elle est pratiquée dans le cadre de grandes plantations, les fincas. De l’une à l’autre, si les techniques de travail se ressemblent, les situations sociales diffèrent. À la finca Los Angeles, deux groupes d’ouvriers agricoles, d’origines métisse et indienne, coexistent. Relativement ferme, le système social ne se réduit pourtant pas à l’opposition entre une classe d’ouvriers et le grand planteur. Selon les travaux, les ouvriers sont répartis entre des équipes qui reflètent une hiérarchie technique et symbolique. Les femmes, exclues des tâches nobles, développent une vie économique et sociale dans les marges étroites de l’ordre de la plantation. Les identités et les situations des acteurs de la plantation sont plus complexes qu’il n’y paraît car ce monde, apparemment clos, est aussi ouvert à la société guatémaltèque, à travers le travail salarié, les religions et les mouvements politiques.

Listing 1 - 6 of 6
Sort by