Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Faire le OFF : Sociologie des publics du Festival OFF d’Avignon

Authors: ---
ISBN: 9782357681163 DOI: 10.4000/books.eua.2730 Language: French
Publisher: Éditions Universitaires d’Avignon
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

« Sur la carte des théâtres et des rues d’Avignon, sur celle des cafés et des restaurants, peut se décalquer le palimpseste qu’est la vie du festivalier. » Né il y a 50 ans, le Festival OFF revendique aujourd’hui près d’un million de spectateurs. Derrière ce nombre se cachent pourtant des publics variés, vivant différemment l’événement. S’appuyant sur de nombreuses enquêtes menées auprès des festivaliers, les deux sociologues nous font découvrir les différentes façons d’entrer dans le festival. Ils peignent un paysage nuancé de son public, de ce que veut dire pour chacun « faire le OFF » et du changement de rapport à la ville que le Festival OFF induit pour les Avignonnais.

Un festival sous le regard de ses spectateurs : Viva Cité, le public est dans la rue

Authors: --- ---
ISBN: 9791024010717 DOI: 10.4000/books.purh.10533 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Arts in general
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

VIVA CITÉ est un festival des arts de la rue qui anime Sotteville-lès-Rouen depuis bientôt vingt ans. Qui sont ses publics ? Qu’y font-ils ? Qu’y voient-ils ? Qu’y vivent-ils ? Si la rue est le lieu du bien commun, comment un festival comme Viva Cité y fabrique-t-il du lien pendant un temps de création partagé ? La parole étant donnée aux spectateurs de cette manifestation, il s’agit d’interroger cet événement par les récits qu’il engendre, dans sa capacité à transformer (réellement ou symboliquement) temps et espaces, à modifier les modalités de réception des spectacles. Ce festival, qui mobilise l’agglomération rouennaise, constitue aussi un vaste « théâtre » où se mettent en scène des rêves de société, où la mixité sociale serait re-créée, où le monde commun serait plus juste et plus équitable. Autant d’éléments réflexifs qui donnent à lire cette manifestation comme un tout artistique, social et politique où chacun témoigne, à sa façon, non seulement de ce qui fonde la vie collective mais aussi, à travers la proximité de l’art, de l'invention de soi. Les propos recueillis proposent une définition implicite du théâtre de rue qui sou ligne la nécessité de l’effervescence dans la constitution du social et qu’incarne la fête, expression de la vitalité.

Listing 1 - 2 of 2
Sort by