Search results: Found 6

Listing 1 - 6 of 6
Sort by
Wikipédia, objet scientifique non identifié

Author:
ISBN: 9782840162056 9782821862326 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Paris Nanterre
Added to DOAB on : 2017-05-29 10:33:34
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Parmi les dix premiers sites visités au monde, Wikipédia est désormais d’un usage courant dans le milieu éducatif et scientifique. Mais quelles sont exactement les relations que les chercheurs ont nouées avec la plus célèbre encyclopédie participative et collaborative en ligne ? Tel est l’objet de ce livre collectif et interdisciplinaire, où alternent études de cas et réflexions transversales. En observant la participation des chercheurs et experts à Wikipédia, l’ouvrage cherche notamment à i...

Savoir et Matières : Pensée scientifique et théorie de la connaissance de l’Encyclopédie à l’Encyclopédie méthodique

Author:
ISBN: 9782271129901 DOI: 10.4000/books.editionscnrs.17604 Language: French
Publisher: CNRS Éditions
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’Encyclopédie des Lumières (1751-1772) a construit un ordre du savoir fondé sur la liaison entre sciences, arts et métiers. L’Encyclopédie méthodique de Panckoucke (1782-1832), présentée comme une suite a, pour sa part, éclaté le savoir en matières. Dans l’une, la réflexion sur un « tout » constitue le point de départ d’une position philosophique distribuée dans un ordre encyclopédique alors que, dans l’autre, ce sont les matières qui sont prioritaires, valorisant ainsi la spécialisation scientifique par la publication de dictionnaires séparés et ordonnés selon deux ordres analytique et sémantique. De nos jours, on entend dire que tout est lié dans la nature. Cette affirmation s’impose chez d’Alembert pour qui, dans la mosaïque des inventions scientifiques, les pierres qui ont contribué à paver le chemin de la vérité édifient l’histoire des sciences. Le lecteur trouvera dans cet ouvrage l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert exposée, d’une part, dans les transformations destinées à l’améliorer, contrefaçons comprises, et, d’autre part, dans son projet philosophique. En 1938, avec l’Encyclopedia, Otto Neurath lançait à son tour un projet d’unification des sciences à partir de l’esprit systématique de d’Alembert en agençant les matières à l’aide de « ponts systématiques ». C’est ce cheminement toujours d’actualité du savoir et des matières que Martine Groult nous propose d’explorer. Issu d’un Séminaire donné à l’Université de Chicago, ce livre interroge la postérité de l’Encyclopédie à travers les trois étapes que sont l’esprit philosophique, la pensée scientifique - avec l’éclatement de la métaphysique - et la théorie de la connaissance.

L’encyclopédisme au XVIIIe siècle

Author:
ISBN: 9791036516672 DOI: 10.4000/books.pulg.5175 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Liège
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La Construction des savoirs : xviiie-xixe siècles

Author:
ISBN: 9782729711047 DOI: 10.4000/books.pul.11771 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Lyon
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-04 12:20:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au tournant des xviiie et xixe siècles, l'apprentissage des savoirs se transforme considérablement et s'accompagne d'une redistribution des champs de la connaissance. La notion de « savoirs » s'en trouve par là-même modifiée. Cet ouvrage étudie l'évolution des savoirs, à la fois dans le domaine des sciences humaines qui émergent alors, comme l'anthropologie ou la géographie, et à partir de connaissances plus diffuses, à la limite parfois du scientifique et du magique, telles les expérimentations faites sur l'électricité. Le xviiie siècle, qualifié avec raison d'âge des dictionnaires, est une période où l'on se passionne pour la mise en ordre de l'univers et pour l'établissement de nomenclatures. L'Encyclopédie de Diderot est le témoignage le plus brillant de ce nouvel état d'esprit. Au xixe, cet encyclopédisme raisonné continuera de nourrir les principaux courants intellectuels, des saint-simoniens aux penseurs catholiques.

Essai sur l’origine de la mystification

Author:
ISBN: 9782379241291 DOI: 10.4000/books.puv.8251 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Vincennes
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le mot mystification a été inventé au milieu du XVIIIe siècle, en plein épanouissement de la philosophie des Lumières et de la critique du religieux qui lui est associée. Il désigne les initiations burlesques pratiquées dans les salons de cette époque aux dépens de personnes crédules. Présentée comme une forme de l’antiphilosophie, la mystification passe pour être en contradiction avec le mouvement des Lumières, alors qu’elle en est une des expressions les plus profondes. L’originalité de ce livre est de montrer en quoi la pensée des Lumières et la question de la mystification sont complémentaires.

Théologie et Lumières : Les théologiens « éclairés » autour de Friedrich Nicolai

Author:
ISBN: 9782757422120 DOI: 10.4000/books.septentrion.49857 Language: French
Publisher: Presses universitaires du Septentrion
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:52
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’esprit des « Lumières » brille d’un éclat particulièrement vif en Prusse-Brandebourg sous le règne de Frédéric II (1740-1786). L’influence rationaliste se manifeste tout spécialement dans le débat théologique qui oppose les théologiens « éclairés » à l’orthodoxie luthérienne repliée depuis près de deux siècles sur ses « Livres symboliques » et la Formule de Concorde de 1580. Pour leur part, les néologues sont regroupés autour de la revue de Friedrich Nicolai, la Allgemeine deutsche Bibliothek (1765-1792), un monument encyclopédique de portée nationale, exerçant une influence incomparable sur un public nombreux, notamment dans le domaine théologique avec ses milliers de recensions d’ouvrages parus au cours de plus d’un quart de siècle. L’ouvrage permet de découvrir l’identité de ces théologiens « éclairés » dont les recensions sont cryptées pour respecter leur anonymat; il passe en revue les étapes du démantèlement de la dogmatique luthérienne (péché originel, révélation, trinité, la grâce, les œuvres) ; dépeint l’ébranlement des certitudes propres à la transmission historique d’un dogme originel aux fondements immuables ; évoque quelques controverses entre Kant et les néologues, entre Moses Mendelssohn et Friedrich Heinrich Jacobi ; aborde les affrontements internes entre protestants face à l’avancée du catholicisme. On n’échappe pas à cette réalité que la démolition doctrinale de l’orthodoxie luthérienne est l’œuvre des néologues luthériens et en aucune façon des réformés. Quant à la politique des Hohenzollern, souverains réformés, de confession ultra-minoritaire depuis la conversion de l’Electeur Sigismond en 1613, régnant sur un pays d’essence luthérienne à tradition provinciale et corporatiste, leur stratégie est restée foncièrement irénique. Evitant tout conflit doctrinal, exigeant la tolérance entre les deux confessions, c’est par des réformes liturgiques (simplification des rituels) et ecclésiales (faisant siéger des Hofprediger réformés dans les consistoires luthériens) qu’ils tissent le lent ouvrage aboutissant en 1819 à la constitution d’une Eglise Evangélique unifiée.

Listing 1 - 6 of 6
Sort by