Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Rapa : ïle du bout du monde, île dans le monde

Author:
ISBN: 9782354571603 DOI: 10.4000/books.demopolis.779 Language: French
Publisher: Demopolis
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Isolée dans l'archipel des Australes - un bateau ne la relie à l'extérieur que tous les deux mois - l'île de Rapa constitue une société à part au sein de la Polynésie française. Bien que confrontée, comme toute autre, aux modèles globaux, la communauté Rapa s'efforce de déployer des formes créatives de résilience pour conserver un équilibre social largement fondé sur des réseaux de solidarité et de réciprocité ; en témoigne le maintien du principe d'indivision foncière généralisée, unique dans la région et dans tout l'espace français, géré à travers un conseil des Sages élu. Fondé sur une recherche de treize années sur place mais aussi auprès d'originaires de l'île vivant en Polynésie ou ailleurs, cet ouvrage à la fois d'étude, d'empathie et de réflexion ouvre de nouvelles perspectives sur la compréhension de l'insularité polynésienne, et, au-delà, sur la dialectique insularité/trans-insularité comme mode exemplaire d'inscription du local dans le monde global ; l'auteur développe et illustre des notions fécondes (circulation, centralité existentielle, etc.) pour saisir des dynamiques contemporaines.

L'Oïkos en fête : Célébrations familiales et sociabilité en Grèce ancienne

Author:
ISBN: 9791035101657 DOI: 10.4000/books.psorbonne.30007 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment définir la famille en Grèce ancienne ? Qui invite- t-on chez soi ? Suivant quelles modalités ? Pourquoi ? Longtemps, les historiens ont exclu la famille du champ d'étude de la sociabilité, considérant qu'elle relevait de la sphère privée. L'analyse de célébrations ritualisées et normées, le plus souvent festives (mariage, naissance, décès ; sacrifices, banquets, processions, danses, chants), entre parents, amis et voisins, autrement dit entre familiers (oikeioi), ainsi que des discours qui y font référence (tragédies, comédies, plaidoyers civils, discours philosophiques, lois...), conduit cependant à éclairer des formes de sociabilité plus ou moins formelle propres à appréhender la composition de la famille grecque dans l'Antiquité, son ouverture, ses limites et à définir ses normes, sa cohésion et son identité par des comportements spécifiques et les liens créés. Elle permet également de situer les individus dans l'oikos en fonction de leur statut, de leur âge et de leur sexe. Les célébrations sont organisées et transformées en spectacle, les relations forgées sont théâtralisées. La famille est ainsi comprise comme un nœud de solidarités organiques et imbriquées, un espace de visibilité sociale aux frontières perméables et floues, plutôt que comme une structure juridique figée et un lieu d'expression du privé à l'intérieur de la cité grecque. Le livre met en lumière les liens qui se nouent et perdurent à l'intérieur de la famille et la manière dont ces relations tissées dans un cadre domestique façonnent des interactions plus larges de la famille à la cité, principalement aux époques archaïque et classique, dans le monde grec. Il pose en définitive la difficile question de la nature de la cité.

Keywords

famille --- Antiquité --- Grèce --- réseaux sociaux --- mœurs --- coutume

« De grace especial » : Crime, État et société en France à la fin du Moyen Âge

Author:
ISBN: 9791035102395 DOI: 10.4000/books.psorbonne.35658 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au Moyen Age, partout régnerait la violence, expression exacerbée de la brutalité des mœurs. Une étude quantitative strictement menée à partir des lettres de rémission émises par la Chancellerie royale, des archives du Parlement et du Châtelet donne une autre image du crime dans le royaume de France aux XIVe et XVe siècles. Certes la violence existe, et l'homicide constitue, en nombre, le premier des crimes capitaux. Mais il est loin d'être le plus grave. Non que la vie d'un homme soit sans valeur, mais que vaut-elle si la renommée est bafouée ? La société est en tout lieu régie par un code de l'honneur que partagent toutes les couches sociales. Pour saisir la portée de ces valeurs communes, il convenait de faire appel aux sciences humaines que sait utiliser l'historien, le tout servi par l'outil informatique. La population des coupables et des victimes ainsi que les solidarités qui se tissent autour du criminel sont analysées en des termes aussi exhaustifs que possible. Quant à l'étude des gestes et des mots qui servent à dire le crime, elle ouvre sur un autre registre : celui du politique. Or le roi de la fin du Moyen Age, en France, continue, malgré les théoriciens réformateurs et les praticiens d'une procédure devenue de plus en plus complexe, à résoudre les crimes capitaux par le droit de grâce que lui confère son pouvoir sacré plus que par la rigueur de sa justice. Le crime et la violence ont pu contribuer à construire la société et l'Etat en même temps qu'ils en menaçaient l'existence. Comment tous, hommes de pouvoir, rois et juges, mais aussi l'opinion publique qui reste en fin de compte maîtresse du jeu, ont-ils manipulé le crime ?

La Médiatisation de la vie privée xve-xxe siècle

Author:
ISBN: 9782848323664 DOI: 10.4000/books.apu.1416 Language: French
Publisher: Artois Presses Université
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:23
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le colloque qui s’est tenu à l’Université d’Artois, les 20 et 21 octobre 2010, a cherché à définir, à partir d’exemples européens les plus divers et sur la longue durée, la nature du lien entre ce qui est du domaine de la vie privée et ce qui est rendu public. Il a souligné l’interdépendance entre le support médiatique et la constitution de l’individu : par le livre et l’écrit, l’homme moderne a bâti son intériorité. Il a montré que les frontières entre le public et le privé sont fluctuantes, soumises aux impératifs, comme aux aléas de la politique, des querelles religieuses et de la volonté affirmée de certains individus de s’inventer des parcours biographiques singuliers, que les exemples du chansonnier Béranger, de l’ambassadeur Esterhazy et de Proust sont venus éclairer. Il a montré que les femmes ont une approche différente de celle des hommes, peut-être parce que leur éducation les pousse à mieux respecter les normes de civilité. Mais si l’espace curial a longtemps permis une expression féminine assez libre, la Révolution les a ensuite exclusivement cantonnées dans le domaine de la vie sentimentale. La publicité donnée à des affaires sensibles – affaires de mœurs, querelles conjugales, adultères – montre que l’exposition médiatique de soi se fait par le biais du scandale. Le factum, ce mémoire judiciaire qui existe durant la période moderne et jusqu’à la fin du xixesiècle, est avec les Mémoires, les autobiographies et les correspondances, une source privilégiée, rendant compte des nombreux procès qui ont médiatisé ces affaires intimes. Les transformations des mentalités ont changé la nature de ce qui doit demeurer caché et de ce qui peut être exposé ; elles ont fait évoluer la législation : n’oublions pas que l’amitié était au xvie siècle ostentatoire, que l’on a pas hésité à étaler les anecdotes sur la vie sexuelle des rois, mais que toute transgression à l’échelle locale était sévèrement pourchassée... Ce recueil a l’ambition d’ouvrir quelques pistes de réflexion sur un sujet très actuel qui rappelle aussi que tout chercheur – en histoire, histoire de l’art, littérature, science de l’information –, lorsqu’il exhume les voix du passé devient lui-même un médiateur de l’histoire intime de l’humanité.

Ressources vivrières et choix alimentaires dans le bassin du lac Tchad

Authors: --- ---
ISBN: 9782709918213 Year: DOI: 10.4000/books.irdeditions.1603 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management --- Social Sciences
Added to DOAB on : 2017-06-09 10:17:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce XIe colloque du réseau de recherche pluridisciplinaire Méga-Tchad traite du thème de l’alimentation dans une région très contrastée, tant du point de vue des sociétés qui la composent que des contextes écologiques, économiques et politiques. Au-delà de la prise en compte des besoins vitaux des hommes, cet ouvrage considère à la fois la demande spécifique des populations – goûts, choix et stratégies de subsistance –, les systèmes de productions vivrières et les environnements physiques et humains. Les manières de se nourrir et les relations sociales qui se tissent autour de la nourriture et du repas sont également abordées. La persistance d’un code culinaire très ancien est démontrée, alors même que l’on assiste à une grande diversification et à une évolution importante de la nature des produits utilisés. Les chercheurs, les étudiants, mais aussi les décideurs et les acteurs du développement trouveront ici une source d’informations récentes et rigoureuses, dans un cadre pluridisciplinaire posant les nouvelles problématiques relatives à la question de l’alimentation en Afrique.

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Narrow your search