Search results: Found 4

Listing 1 - 4 of 4
Sort by
L'hellénisme de Wilhelm Von Humboldt et ses prolongements européens

Authors: ---
ISBN: 9782354571559 DOI: 10.4000/books.demopolis.638 Language: French
Publisher: Demopolis
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Wilhelm von Humboldt n'est jamais allé en Grèce et, pourtant, il est l'un des principaux inventeurs d'une Grèce reconstruite à l'usage de l'Allemagne du xixe siècle, le fondateur du mythe grec des Allemands. Sa pensée néo-humaniste est aussi une pensée politique, esquissée dans le projet d'ouvrage sur le déclin de la cité-État grecque qui l'occupa durant son ambassade à Rome et qui affirme la supériorité culturelle du modèle grec. Dans ses réflexions sur l'Antiquité, Humboldt découvre une vaste perspective de recherches : le rayonnement de la Grèce ne peut être compris qu'à travers l'analyse de la langue grecque, dont la supériorité ne peut à son tour être démontrée qu'à travers une description critique de l'ensemble des langues humaines. La Grèce est pour l'Allemagne une porte vers l'universel. Mode de formation des élites, la philologie en fournit les clés et inspire le combat éclairé pour la renaissance de la Grèce. Les contributions réunies dans ce volume mettent en lumière des dimensions fondamentales de l'hellénisme prôné par Humboldt et font percevoir les traces profondes qu'il a laissées dans la pensée du xixe siècle. Elles sont complétées par la traduction de ses principaux textes sur la Grèce.

Fondements et crises du pouvoir

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782356132659 DOI: 10.4000/books.ausonius.7304 Language: French
Publisher: Ausonius Éditions
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:23
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce livre est le résultat d'une longue quête scientifique. Plus de trente chercheurs, d'origine et de formation différentes ont scruté et analysé les témoignages des Anciens pour définir la nature et explorer les rouages du pouvoir dans l'antiquité classique. Au travers de deux notions qui sont apparues essentielles et indissociables, celle des fondements et celle de la crise, historiens et philologues se sont attachés à présenter une vision d'ensemble cohérente d'un des aspects majeurs du fonctionnement des sociétés antiques.

La cité des réseaux : Athènes et ses associations, VIe-Ier siècle av. J.-C.

Author:
ISBN: 9791035101718 DOI: 10.4000/books.psorbonne.10160 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La démocratie athénienne ne fut pas seulement affaire d’institutions politiques. Sa pérennité, depuis la fin de la période archaïque jusqu’au ier siècle avant notre ère, tient en grande partie à l’existence d’une vie communautaire particulièrement dense qui, entre la sphère de la famille et celle de la cité, participait à la construction du lien social. Qu’il s’agisse de subdivisions civiques (dèmes, phratries), de communautés sacerdotales (genê) ou d’associations cultuelles (thiases, orgéons, synodes, eranoi), c’est au sein de ces différents groupes que chaque citoyen prenait part à la vie démocratique. Structurées autour de pratiques cultuelles spécifiques, possédant des terres et des biens, désignant en leur sein des magistrats ou votant des lois et des décrets, toutes ces associations ne constituaient pas pour autant des entités fermées sur elles-mêmes. Leur étude croisée fournit à ce titre un point d’observation à partir duquel le fonctionnement de la société civique athénienne peut être appréhendé dans son ensemble. À cette aune, la cité apparaît comme un faisceau d’entités composites, un ensemble de réseaux de multiples dimensions, loin de l’image stéréotypée de la cité une et indivisible promue par l’idéologie civique. Peut-être est-ce précisément là que réside la grande originalité de l’Athènes classique : ces communautés au fonctionnement emboîté forment la trame d’un espace public pluridimensionnel. Largement inspirée de la démarche de la micro-histoire, cette étude propose ultimement une hypothèse sur la nature même du politique athénien.

La septième porte : Les conflits familiaux dans l’Athènes classique

Author:
ISBN: 9791035101619 DOI: 10.4000/books.psorbonne.9327 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cette enquête historique sur les conflits familiaux s’appuie sur des sources antiques longtemps envisagées isolément, le théâtre, les plaidoiries judiciaires et les élaborations philosophiques de l’époque classique athénienne. De Médée mère infanticide au tyran platonicien incestueux, de Socrate responsable de l’émancipation des fils athéniens à Démosthène le pupille spolié, du fiston comique dépensier à la jeune fille héritière délaissée, le conflit familial est un motif récurrent dans la cité démocratique. Conjugalité, fraternité, consanguinité, parentalité, autant de relations qui, interrogées au prisme du conflit, mettent en lumière l’irréductibilité et la fragilité des liens familiaux. Les violences familiales, refoulées et dénoncées, futiles et meurtrières, divines et si humaines, déchirent l’harmonie du foyer athénien mais aussi l’édifice civique. Dans l’Athènes classique, la frontière entre mœurs privées et comportement politique demeure très ténue ; le tyran est pensé autant comme un fléau pour ses proches parents qu’un désastre pour la communauté citoyenne. Menace pour la parenté, germe redouté de la stasis, cette guerre intestine politique, le conflit familial est encadré par une législation qui tente de protéger avant tout les géniteurs et les mineurs contre l’ingratitude des rejetons et la cupidité des tuteurs. Face à un droit criminel athénien qui, à l’image de l’optimiste Solon, n’a pas souhaité légiférer sur les assassinats intrafamiliaux, seuls les poètes tragiques et Platon ont stigmatisé l’horreur criminelle du meurtre entre soi. Les coupables versant le sang de leurs proches deviennent alors des justiciables exemplaires, ainsi Oreste poursuivi par la fureur des Erynies maternelles ou le tyran fratricide écorché par un buisson d’épineux infernaux. Politique, juridique, psychologique et anthropologique, l’étude des conflits familiaux offre un tableau étonnant du fonctionnement de la parenté grecque.

Listing 1 - 4 of 4
Sort by
Narrow your search