Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Connaître l'Antiquité : Individus, réseaux, stratégies du XVIIIe au XXIe siècle

Authors: --- ---
ISBN: 9782753567764 DOI: 10.4000/books.pur.131541 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

« Avoir des amis, c’est avoir du pouvoir », écrivait Hobbes en 1651. Le tissage des liens joue en effet un rôle clé dans l’évolution de la vie intellectuelle et culturelle. Mais en quels termes définir ce rôle ? Et sous quelles formes se manifeste-t-il ? Pour l’éclairer et le comprendre, les sciences de l’Antiquité en Europe, depuis les Lumières jusqu’à l’ère de l’internaute, nous offrent un observatoire privilégié. Les travaux sur la sociabilité savante et les outils de la sociologie des réseaux permettent d’explorer les stratégies de connectivité, individuelles et collectives, personnelles et institutionnelles. Il en ressort que le réseau tantôt capte, tantôt filtre ; ici il propulse, là il entrave ; il est à la fois source de prestige, d’aliénation ou de marginalisation. À travers lui, le mouvement, l’échange, le partage des connaissances – ou, à l’inverse, le repli et le protectionnisme – investissent le champ de la recherche scientifique. Appréhendés à travers les correspondances, les publications, les journaux ou les polémiques, les réseaux relatifs à l’Antiquité structurent la production des savoirs et la définition de champs disciplinaires, transmettent des héritages et des filiations, témoignent de ruptures et d’innovations. Les dossiers proposés mettent en avant des pratiques professionnelles, des stratégies éditoriales ou académiques, des entreprises scientifiques, des modalités de communication à l’œuvre dans les sciences de l’Antiquité. Ils font également émerger divers individus, protagonistes d’aventures intellectuelles réussies ou avortées. Entre idéalisation, émulation, appropriation et détournement, les réseaux d’hommes et d’institutions, toujours façonnés par les contextes qui les voient naître, fonctionner et dépérir, participent, tout en promouvant la connaissance du passé, à la construction d’un espace intellectuel européen. Ce sont les contours de celui-ci que dessinent les contributions de ce livre.

La revue Transition (1927-1938), le modernisme historique en devenir

Author:
ISBN: 9782753507845 9782753546820 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

À la croisée des chemins entre littérature et histoire des idées, cet ouvrage met en lumière le rôle de la revue Transition dans une redéfinition du modernisme historique à la fin des années 1920 et dans les années 1930. Face à l’effondrement de l’avant-garde anglo-américaine dans les années 1920, Transition organise la relève. Sans rejeter les avancées du modernisme historique, elle donne naissance à un nouveau courant, tardif et minoritaire, caractérisé par la dilution de l’esprit avant-gar...

Les formes de l'échange : Communiquer, diffuser, informer, de l'Antiquité au XVIIIe siècle

Author:
ISBN: 9782753568860 DOI: 10.4000/books.pur.129585 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La communication, entendue à la fois comme l’établissement d’une relation interpersonnelle et un système de transmission d’informations, intéresse l’histoire des régulations sociales. Elle présente deux caractéristiques importantes pendant la longue période qui va de l’Antiquité au XVIIIe siècle : les langues n’y étaient pas encore des marqueurs d’identités nationales et, en ces siècles où le télégraphe, le téléphone et l’Internet n’existaient pas, la diffusion de toute information demeurait tributaire de la distance et de la lenteur des moyens de transport. Pour étudier la manière dont les individus se sont parlé et dont des institutions comme l’État et l’Église ont échangé des renseignements et des informations, deux thèmes ont retenu l’attention des auteurs de ce recueil : l’usage de la langue comme mode de régulation sociale, et la question des processus de communication et de diffusion de l’information. L’usage de la langue ne concerne pas les seuls linguistes. L’intérêt porté récemment aux transfuges, aux « renégats » et aux intermédiaires a incité des historiens à étudier les pidgins et les métissages linguistiques. Ce renouvellement de la recherche permet de privilégier ici trois questions : le rapport entre langue et identité, la langue que les missionnaires devaient utiliser à l’époque médiévale pour convertir, et l’histoire singulière des langues savantes ou imaginaires porteuses de rêves d’universalité. La « circulation de l’information », concept commode mais discutable, car l’information n’est pas un objet que l’on déplace, peut être comprise comme un processus de communication. Sensibles à son importance dans la vie politique, commerciale et culturelle, les historiens en font aujourd’hui un objet d’étude. Dans ce volume, ils mettent l’accent sur les vecteurs de diffusion de l’information (courriers officiels, journaux intimes, périodiques), sur la manière dont l’Église et des ordres religieux utilisèrent - et manipulèrent - l’information, et sur les moyens dont disposaient les gouvernements et les civils pour obtenir des renseignements en temps de guerre.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search