Search results: Found 10

Listing 1 - 10 of 10
Sort by
Les mythologies du jardin de l’antiquité

Author:
ISBN: 9791030005363 Year: DOI: 10.4000/books.pub.27256 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce ne sont pas les jardins réels, mais leurs représentations que ce volume étudie de l’antiquité à la fin du xixe. Le jardin représente un « topos » dont on peut suivre la constitution et l’évolution depuis l’antiquité. Deux grands mythes sont à l’origine de la fondation de l’imaginaire des jardins en Europe : l’Éden et les Hespérides. Du point de vue de la topologie, le jardin est un espace à part, isolé, retranché. Cet écart commande une clôture. À mi-chemin des deux « dangers » de la nature et de la société, le jardin est un espace différent. Il n’est pas un intermédiaire, il n’est pas la réduction à l’échelle humaine de la Nature. C’est par une séparation d’avec elle qu’il se constitue. Il n’est pas la petite forme du paysage, il a son réseau symbolique propre. Point d’intersection de données souvent antinomiques,,à mi-chemin entre nature et culture, vie et mort, tantôt oeuvre de Dieu, tantôt celle du démon, le jardin est aussi un espace instable, fluctuant, toujours, susceptible de changer de sens et d’apparence. Le jardin peut enfin devenir à certaines époques une métaphore de l’être. L’objectif de ces journées, a été de mettre en lumière un imaginaire du jardin, nourri de mythes, de fables ou d’archétypes. Ce colloque a permis de dégager à travers le temps continuités, ruptures, modulations, et pour finir retournement, en essayant de comprendre à quoi ils correspondent. La fin de siècle se livre par exemple à un retournement qui peut être perçu comme l’étape ultime de l’évolution d’un « topos », en proposant, à côté du modèlé dénique, un Contre-Éden qui inverse les représentations traditionnelles.

L’Apogée

Author:
ISBN: 9791030005417 Year: DOI: 10.4000/books.pub.28493 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Après avoir travaillé sur la notion de seuil et de frontière, les chercheurs du LAPRIL se penchent sur une nouvelle notion ambiguë et subjective, particulièrement riche sur le plan imaginaire et symbolique : l’apogée. Cette notion qui hésite entre un versant objectif historique, et un versant imaginaire, est à la fois un concept, une métaphore et un fantasme. Source d’un imaginaire du temps, elle fait appel à un système de représentations spatiales pour le représenter. Le présent volume l’étudie dans plusieurs directions : La direction philosophique : la notion d’apogée y est abordée dans ses rapports avec les théories de l’histoire : théorie biologique, conception cyclique de l’histoire, théorie linéaire progressiste qui situe l’apogée à l’horizon. La direction civilisationnelle : Plusieurs études s’intéressent aux moments dits d’apogée des civilisations, les siècles « d’or », avec une étude critique de cette notion, ainsi qu’au rapport entre l’apogée et la notion de classicisme. Est-ce que tout apogée est un classicisme ? La question de la genèse et des modèles : le présent volume s’intéresse aussi à la question du héros, et à son rôle dans les moments d’apogée (historique ou littéraire). Quel rapport y a-t-il entre l’apogée et les héros ? La dimension littéraire et artistique : de nombreuses communications ont étudié l’apogée à la lumière de la biographie des artistes et en considérant la construction de leurs œuvre. A quoi correspond l’apogée d’une œuvre, d’une carrière, d’un genre ? Que signifie l’apogée d’une écriture ? Renvoie-t-elle inévitablement à la maîtrise d’un style, à une écriture centripète qui recherche laconcentration, un centre, par rapport à une écriture « centrifuge » qui va vers les marges, les frontières ? Toutes ces études témoignent de la surdéterminationaffective et symbolique dont bénéficie cette notion.

En quête d’une litté-rupture

Authors: ---
ISBN: 9791030006414 Year: Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Pour rendre hommage à Marie-Lyne Piccione, professeur de littérature québécoise à l’Université de Bordeaux, ses anciens doctorants, collègues et amis ont apporté leur contribution à un ouvrage intitulé En quête d’une litté-rupture : imaginaire et modernité. Il s’est agi de réunir des textes célébrant la capacité de l’imaginaire à rendre possible, pour reprendre une définition de Gaston Bachelard, « l’expérience même de l’ouverture, l’expérience même de la nouveauté » (L’Air et les songes). L’imaginaire renverrait ainsi à une appréhension du monde radicalement neuve, en rupture avec les représentations antérieures et ouvrant la voie à une modernité toujours renouvelée. Or, c’est bien à faire connaître en France cette litté-rupture québécoise qui, depuis la Révolution tranquille, d’Hubert Aquin à Marie-Claire Blais, d’Anne Hébert à Michel Tremblay, de Régine Robin à Monique Proulx, a porté un regard dérangeant et novateur sur la société, la langue et la fabrique de l’œuvre même, que Marie-Lyne Piccione a consacré durant sa carrière toute sa volonté et son érudition, suscitant des vocations passionnées chez ses étudiants.

Violence et écriture, violence de l’affect, voix de l’écriture

Authors: ---
ISBN: 9791030005295 Year: DOI: 10.4000/books.pub.25716 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume correspond au premier grand volet d’une action consacrée à la double question de la Violence et de l’identité. Le rapprochement de ces deux termes fait apparaître une problématique qui propose dans le domaine des sciences humaines un objet anthropologique riche de sens et qui intéresse à la fois des spécialistes de la littérature, des arts et de la langue, des sociologues, des historiens, des philosophes, des psychologues et des spécialistes de la rhétorique et de la communication. L’interaction de ces deux notions contient de multiples enjeux : philosophiques, psychologiques et sociologiques, idéologiques, politiques et institutionnels, esthétiques enfin. Le présent volume interroge toutes les dimensions de l’écriture violente et pas seulement au niveau de ses effets, il examine la tension de l’écriture de la violence entre exhiber et cacher, entre voiler et dénuder, il soulève plusieurs enjeux et de multiples questions. Les rapports violence et identité posent inévitablement des problèmes de rhétorique qui nous conduisent à nous interroger sur le discours de la violence, sur la construction d’une rhétorique et en même temps sur les limites de cette rhétorique. En même temps comment ne pas ressentir la rhétorique comme un piège, un écran à la sincérité ? Comment ne pas espérer revenir à un état brut, simple de la langue, sans contour et sans artifice ? La rhétorique, dans ces divers textes, on le verra, est rarement une fin en soi. Le discours ou le récit sont un moyen de communiquer la vérité subjective d’une expérience traumatique, sont un moyen de représenter le sujet victime de la violence dans son rapport avec l’Autre, visent à impliquer le lecteur en le dotant des éléments nécessaires pour voir, imaginer et penser la violence, fût-ce dans la déchirure de la représentation. Interroger ce discours c’est donc interroger aussi la violence dans ses fondements ontologiques. Se pencher sur la problématique « violence et écriture », c’est inévitablement s’interroger sur la violence comme mise en demeure de la langue.

Keywords

violence --- engagement --- écriture --- rhétorique --- témoignage --- voix --- identité --- sacré --- indicible --- altérité --- barbarie --- fêlure --- cri --- mutisme

Le Temps de la mémoire II

Authors: ---
ISBN: 9791030005318 Year: DOI: 10.4000/books.pub.26291 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Aux parcours vers le souvenir, vers les empreintes, les flux et leurs ruptures, à ces quêtes délicatement cernées par des voix venues d’un horizon pluridisciplinaire, succède un nouvel ensemble de contributions qui s’attachent aux textures des mémoires collectives. Ce deuxième colloque que le LAPRIL consacre au Temps de la mémoire conforte la richesse et la portée du thème exploré : en associant le secret des mémoires individuelles au souci des mémoires partagées, il se révèle pourvu d’une belle cohérence. Soi et les autres : les problématiques sont d’une vive actualité et déborderont sans nul doute le cadre des colloques. Fertilisant de futurs échanges, leur fonction essentielle s’affirme largement dans les croisements de moissons issues des diverses cultures. Ainsi le LAPRIL prouve-t-il la fécondité de l’interdisciplinarité et de l’interculturalité, l’importance d’une anthropologie de la mémoire et de ses racines, en éclairant les processus mémoriels qui engagent le Moi et l’Autre.

L’espace du cœur dans l’œuvre de Joseph Rouffanche

Authors: ---
ISBN: 9791030005349 Year: DOI: 10.4000/books.pub.26866 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’intitulé de ce troisième colloque universitaire recouvre la première moitié du très beau titre de la thèse de doctorat de Joseph Rouffanche consacré à Jean Follain, Espace du cœur et passion du temps, dont le premier volet fut largement exploré lors de la rencontre de Mortemart en 2003. Le présent colloque marque une première étape fondatrice dans l’existence de la jeune Société des Amis de Joseph Rouffanche (S.AJ.O.R.), qui entend étudier et promouvoir l’œuvre du poète, ainsi que, plus largement, la poésie contemporaine. Il nous a semblé opportun d’ouvrir la définition de « l’espace du cœur » que propose le poète dans son mémoire, où l’expression représente « la mémoire des jeunes années, matériau de prédilection du poétique, substance dont presque tout poème plus ou moins se nourrit, que tout rappelle, où tout ramène, pour célébrer, magnifier, inventer, et pour un salut ». La terre limousine incarne le « luxe du cœur » de Rouffanche (Élégies limousines). Il s’agit là à la fois d’un territoire fondateur, symbole d’un certain rapport au monde, réalisé dans l’enfance. Mais « l’espace du cœur » recouvre différentes acceptions que les études présentées ici explorent finement : lien du poète à l’espace aérien ; temple de l’écriture ; compagnonnage avec des auteurs de prédilection ; proximité d’un bestiaire ; cadastre du monde et cartographie de l’âme.

Keywords

eau --- espace --- territoire --- rêve --- animal --- cœur --- poétique --- passage --- rythme --- haïku --- oiseau --- âme --- fondation --- ange --- mélancolie --- habiter

Imaginaire et écriture dans le roman haussérien

Authors: ---
ISBN: 9791030005356 Year: DOI: 10.4000/books.pub.27071 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La recherche universitaire répugne souvent à s’emparer d’œuvres trop récentes ; la tâche est, il est vrai, doublement délicate. Délicate d’abord parce que l’analyse, qui se construit habituellement dans un rapport de distance entre l’objet analysé et le sujet analysant, s’élabore ici dans une sorte de rapport immédiat et direct entre l’écriture et sa réception. Le principe même du colloque ajoute encore à la difficulté de la tâche en autorisant la confrontation auteur-critique ; alors que le premier considère l’œuvre comme intention de création, le second l’envisage déjà comme un objet d’interprétation. L’écart ontologique qui résulte de cette rencontre improbable peut alors se résoudre en confrontation stérile. Isabelle Hausser se prête à l’exercice en évitant précisément ce piège ; elle abandonne sans ciller l’interprétation à ses lecteurs, préférant nourrir de ses commentaires la dialectique création-réception : toujours attentives aux interprétations que suscite son œuvre, ses interventions alimentent le rapport tensif entre création et réception, en laissant au critique la liberté même de sa lecture. L’œuvre d’Isabelle Hausser n’en semble que plus résolument moderne, de son temps, du nôtre. Moderne donc parce qu’ouverte, ouverte sur le monde moderne qui l’inspire, ouverte quant aux procédés d’écriture auxquels elle recourt, ouverte par les genres et les tonalités qu’elle traverse, ouverte encore par ses fins mêmes, ouverte enfin par les pistes qu’elles suggèrent avec d’autres arts ou d’autres imaginaires. Loin des modes éphémères, le roman haussérien méritait donc ce premier colloque universitaire, « Imaginaire et écriture dans le roman haussérien ».

Paysages urbains de 1830

Authors: ---
ISBN: 9791030005424 Year: DOI: 10.4000/books.pub.28828 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La question du paysage semble soulever de nos jours un vif intérêt, comme en témoignent la parution d’ouvrages récents, fruits d’une collaboration entre philosophes, littéraires, sociologues et spécialistes de la peinture. Pourquoi cet attrait à notre époque pour le paysage ? Peut-être parce que les menaces qui pèsent sur le monde réel appellent à une réflexion sur les rapports que nous instaurons avec notre environnement. La catégorie du paysage se prête à cette réflexion parce qu’elle insiste sur la subjectivité du regard qui détermine notre appréhension de la nature et de sa transformation en objet d’art. La découverte d’un « paysage urbain » accompagne au cours du xixe et du xxe siècles les transformations de la ville. La réalité urbaine exige des artistes des efforts nouveaux pour adapter les catégories esthétiques héritées de la représentation du paysage naturel aux besoins de ce nouveau sujet. De 1830 à nos jours les paysages urbains traduisent une révolution au niveau du regard et du rapport entre le sujet et l’objet. Le paysage ne peut plus se réduire à un décor extérieur au sujet, il constitue d’une certaine manière le prolongement du sujet : prolongement de son corps et de sa conscience. Les responsables de ce volume ont choisi de placer cette étude sous le signe de l’ouverture méthodologique et pluridisciplinaire, car c’est par des regards croisés et une confrontation des approches qu’on arrive le mieux à cerner la complexité de la question.

Violence et sacré

Authors: ---
ISBN: 9791030006360 Year: DOI: 10.4000/books.pub.19193 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Social Sciences --- Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume, Violence et Sacré, correspond au troisième grand volet d’une action que le Laboratoire sur l’imaginaire a développée en partenariat avec des centres français et étranger autour de la double question de la Violence et de l’Identité. La Violence et le Sacré sont les manifestations de deux composantes constitutives de l’Humain. Dans sa conduite, dans ses créations, l’homme, le seul être vivant conscient de sa finitude, témoigne de ces deux présences en lui, qui le confrontent toutes deux à ce que l’on pourrait appeler les frontières de l’humain : le surgissement d’un au-delà envisagé pour ceux qui ne sont plus et les instincts les plus sombres. L’homme est le seul être vivant à se demander ce qui le délimite par rapport à l’animal, à l’univers, à une transcendance. Ces frontières le portent aussi bien du côté du monstrueux que de la sainteté. Cette interaction entre Violence et Sacré a été étudiée par l’anthropologue René Girard : ce livre, qui réunit des contributions de littéraires et d’artistes, veut lui rendre hommage. La recherche du sacré s’exprime aujourd’hui, dans une société en grande partie désacralisée, sous les formes de la création artistique, ce qui révèle toujours son importance tout comme celle de l’imaginaire et des mythes. La fragilité de l’homme le porte à la méditation sur sa condition et à l’inquiétude. C’est pour cela qu’il produit de la culture, de l’art, seules voies capables de comprendre, sans rationalisation, une situation aussi extrême et aussi complexe. Ce volume, qui comporte un magnifique cahier iconographique, explore les rapports intimes entre Violence et Sacré à travers les Mythes, les Arts, la Littérature française, la Littérature étrangère, la Société.

Châteaux romantiques

Authors: ---
ISBN: 9791030005394 Year: DOI: 10.4000/books.pub.28046 Language: French
Publisher: Presses Universitaires de Bordeaux
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume « Châteaux romantiques » étudie l’imaginaire et l’écriture du château dans la littérature française et étrangère de la fin du xviiie la lin du xixe siècle autour de plusieurs axes et de plusieurs approches. L’histoire littéraire permet d’aborder la question de l’influence de la littérature du xviiie, du « roman noir » en particulier, et de s’intéresser à l’évolution de ce thème du romantisme au décadentisme. L’approche socio-historique s’intéresse au château comme un espace politisé impliquant une réflexion sur l’histoire, la Révolution, et une réflexion sur la noblesse et ses rapports avec les autres classes (bourgeoisie, peuple, artistes). Les études sur l’imaginaire explorent ce château romantique comme lieu de l’écart et de la marge, de l’énigme et de la nuit, en soulignant l’ambivalence de cet espace imaginaire : le château comme lieu archaïque porteur d’angoisses mais aussi comme lieu idéal, initiatique. Elles révèlent aussi que cet espace favorise l’ouverture sur l’intériorité. Les habitants des châteaux n’ont pas été oubliés. Cet axe d’études s’intéresse au château comme lieu d’épreuves, de quête, d’initiation, ainsi qu’à la dialectique de la libération et de l’emprisonnement. Une place a été faite aussi au château comme lieu de mémoire et de pèlerinage, à la célébration du château où ont vécu les écrivains. Un culte pour ces lieux se met en place au xixe. Plusieurs études enfin interrogent les enjeux esthétiques de ce thème qu’on retrouve dans tous les genres le roman, la nouvelle, le conte, la poésie, l’autobiographie, en étudiant dans le cadre d’un genre précis, à côté de la fonction qu’occupe le château, l’interaction de la description et de la narration, une poétique de l’obscurité et du sublime.

Listing 1 - 10 of 10
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses Universitaires de Bordeaux (10)


License

OpenEdition Licence for Books (10)


Language

french (10)


Year
From To Submit

2012 (1)

2010 (1)

2008 (1)

2007 (3)

2006 (1)

2005 (2)

2004 (1)