Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
La montagne comme terrain d’affrontements

Authors: ---
ISBN: 9782735508914 DOI: 10.4000/books.cths.5850 Language: French
Publisher: Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Sur une durée multiséculaire, du xiie siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, ces articles reflètent l’adaptation des territoires montagnards à des contraintes exogènes, du fait des allégeances à un souverain lointain ou des disputes sur les limites de souveraineté, dont les populations locales finirent par s’accommoder selon des modalités diverses. Les paysages eux-mêmes, initialement cadres d’une altérité radicale, devinrent les marqueurs d’une identité, tantôt conflictuelle (la forteresse), tantôt médiatrice (le passage du col). Aujourd’hui encore, la vallée de montagne n’est pas seulement le théâtre des migrations festives autour des sports d'hiver, de la randonnée ou des courses cyclistes, mais aussi le difficile point de passage des colonnes d’exilés. Loin des stéréotypes de l’isolement et du refuge, cet ouvrage cherche à rendre compte de la façon dont le milieu montagnard a pu répondre aux exigences du devoir militaire, posé par l’État moderne. Le Congrès national des sociétés historiques et scientifiques rassemble chaque année universitaires, membres de sociétés savantes et jeunes chercheurs. Ce recueil est issu de travaux présentés lors du 142e Congrès sur le thème « Circulations montagnardes, circulations européennes ».

« Extrême » ? : Identités partisanes et stigmatisation des gauches en Europe (XVIIIe-XXe siècle)

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782753568754 DOI: 10.4000/books.pur.126840 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En inventant la droite et la gauche comme forme de positionnement politique, la Révolution française voit poindre, aux confins d’un échiquier ainsi redéfini dès la fin de 1789, des formes de radicalité qui ont contribué à rendre le débat plus tendu. En même temps que la politique naît une forme d’« extrémisme » à droite comme à gauche, qui se caractérise par une grande attention théorique tout autant que par des pratiques de rupture avec le débat supposé plus calme des Assemblées. Les actes de ce colloque se proposent d’interroger la notion d’« extrême » depuis son apparition dans le débat révolutionnaire jusqu’à ses plus récentes manifestations, en France ou en Italie par exemple, où une gauche radicale a pu se manifester et continue d’exister sous différentes formes. Ce sont de multiples facettes de cette réalité mouvante qui sont ici proposées et étudiées. Qu’en est-il d’une définition précise de l’« extrême » ? Est-ce une posture idéologique revendiquée dans une Assemblée représentative ? Ou bien, de par sa radicalité, ne peut-elle se déclarer que dans un espace autre, celui de la militance, de la société civile et de l’action sociale ? Est-elle une réalité homogène ou bien à son tour traversée de nuances, voire d’oppositions qui la divisent ? Ne serait-elle pas plutôt une réalité et un mot imposés par ses détracteurs inquiets ou agressifs, sous la forme d’un stigmate visant à décrédibiliser depuis deux cents ans ceux dont la politique est dite d’« extrême gauche » ? « Extrême » devient alors un stigmate qui permet de ranger sous un même mot le terroriste, le partageux, la pétroleuse, ou le militant syndical trop actif. Qu’en est-il des acteurs de cette radicalité de gauche ? Qu’en est-il des systèmes de représentations qui, depuis plus de deux cents ans, tentent de la marginaliser au nom d’une politique du bon sens, au nom d’un centre modéré rejetant à sa périphérie celles et ceux qui sont considérés comme des dangers pour l’ordre public et social ? Il s’agit ici d’ouvrir des pistes pour inscrire dans l’histoire du politique cette réalité de la gauche « extrême », ces combats d’images, ces luttes de mots, autour d’une pensée et d’une pratique de gauche dont on essaie de savoir si elle est « extrême » parce que décalée par des discours dominants faisant de la modération l’objet de l’ordre politique.

Listing 1 - 2 of 2
Sort by