Search results: Found 15

Listing 11 - 15 of 15 << page
of 2
>>
Sort by
Le Soft power sud-coréen en Asie du Sud-Est : Une théologie de la prospérité en action

Author:
ISBN: 9782355960130 DOI: 10.4000/books.irasec.194 Language: French
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cette étude consacrée au soft power sud-coréen, autrement qualifié de « puissance douce », permet de mieux comprendre un aspect méconnu du développement des échanges entre la Corée du Sud et les pays du sud-est asiatique. Il s’agit ici d’appréhender, en particulier, les liens qui se sont tissés entre la démarche prosélyte d'une Église pentecôtiste et l’expansion de la présence sud-coréenne au sein de la région. Les actions menées par l'Église du Plein Évangile doivent être comprises en relation avec les efforts entrepris ces dernières années par le gouvernement et les grandes entreprises sud-coréennes afin de véhiculer une « bonne image » de la Corée du Sud et de faciliter les échanges avec les différents pays d’Asie du Sud-Est. Cette politique s'inscrit dans une démarche de long-terme fondée sur des sphères d’influences partagées issues des univers politiques, économiques et culturels. C'est en effet dans cette optique que l'on peut s'interroger sur la mise en place de « stratégies d’influences sud-coréennes ». L'analyse précise de l’organisation et des activités de cette institution religieuse permet ainsi de mieux saisir l'articulation entre ces réseaux d’influences multiples, souvent analysés séparément, et de souligner le rôle de cette Église dans la mise en scène d’une représentation « fantasmatique » de la réussite du modèle de développement sud-coréen.

Investigating the Grey Areas of the Chinese Communities in Southeast Asia : Proceedings of the Symposium organised by IRASEC at the Hotel Sofitel Silom (Bangkok) on January 2005, 6th and 7th

Author:
ISBN: 9782956447009 DOI: 10.4000/books.irasec.300 Language: English
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

In most Southeast Asian countries, the members of the Chinese Diaspora have secured important position in the fields of administration, education and religion. Thanks to their capacity to work and to adapt as well as their frugality, their cultural influence continues to grow. Clans and factions form the essential structure of the ancient Chinese society. If Imperial China never developed a Civil Law, it's probably because the ancient Chinese society never really saw the need for it. This structure of relations could also explain why the Chinese civilisation didn't develop a real territorial reference. The Chinese Diaspora today covers different political and economical realities which could be conflicting. What primarily characterises the Diaspora is apparently its great capacity to organise itself in any economical, political, social or cultural environment. The capacity if its economic and administrative elites had been the determining factor of their development. However, the existence of informal and trans-national networks can also help the development of criminal activities. The presence of mafia groups and gangs of Chinese origin and their collusion with the world of finance and politics are historical facts in the region and could represent today a real threat for its stability. These criminal networks tend to forge business link with their Japanese, Russian, Korea, Italian or South American counterparts and sometimes could interfere with the process of political decision making.

Mekong-Ganga Cooperation Initiative : Analysis and Assessment of India’s Engagement with Greater Mekong Sub-region

Author:
ISBN: 9782956447023 DOI: 10.4000/books.irasec.390 Language: English
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

From October 2006, India holds the Chair of the Mekong-Ganga Cooperation Initiative (MGCI). Cambodia and Thailand have held this position for three years each before India, and in that order. MGCI was launched on 10th November 2000 in Vientiane (Laos) and aims at rekindling the cultural links between India and the five riparian states of the Mekong River, namely, Cambodia, Laos, Myanmar, Thailand and Viet Nam. It is from here that India seeks to strengthen connectivity through building the physical and social infrastructure in these countries. This includes roads, rails, air links and information and communication technologies as also education, culture, and imparting skills in development management and other technical areas. It is only with a robust engagement of this nature that MGCI may evolve a lasting socio-political and economic partnership with this region and take it further in enhancing India's military and strategic equations with these countries. India has taken scores of major initiatives under the MGCI and this newfound enthusiasm has also provided a boost to India's bilateral relations with each country. As this study shows, the results, however, remain a mixed bag and India needs to accelerate its footwork to implement its grand vision and to keep pace with other major stakeholders in this region. In particular, progress made by China has been far too rapid and this has put China in the lead and this remains a subject of debate both inside and outside the Mekong region.

Les conglomérats agro-industriels sud-est asiatiques : Stratégies et Gouvernance

Author:
ISBN: 9782355960185 DOI: 10.4000/books.irasec.1229 Language: French
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les échanges de produits alimentaires du XXIe siècle voient poindre l’émergence de nouveaux acteurs de taille globale originaires d’Asie du Sud-Est. Il s’agit de grandes entreprises privées extrêmement diversifiées qui sont apparues dans un système de connivence avec les pouvoirs publics des États issus de la décolonisation. Cette étude vise à dégager quelques similitudes dans la genèse et le développement de cinq de ces grands groupes particulièrement emblématiques, à savoir Charoen Pokphand (CP) pour la Thaïlande, Indofood en Indonésie (Groupe Salim), San Miguel aux Philippines, Sime Darby pour la Malaisie et Wilmar pour Singapour (Groupe Kuok). Ces convergences concernent les stratégies mises en œuvre par ces conglomérats mais aussi quelques aspects de leur mode de gouvernance, qui privilégie l’opportunisme avec une valorisation pragmatique de leurs ressources plutôt qu’une conceptualisation passant par des objectifs qui viseraient à satisfaire une demande particulière. Si l’avenir de ces acteurs est loin d’être limpide, ils sont désormais incontournables dans leurs secteurs d’activité au sein desquels ils figurent parmi les leaders mondiaux. Leur originalité qui se caractérise par une grande flexibilité, une redoutable efficience et une indéniable résilience contribue à relativiser des modèles entrepreneuriaux euro-centrés qui ne feraient que reproduire ceux du XIXe ou XXe siècle.

Des montagnards aux minorités ethniques : Quelle intégration nationale pour les habitants des hautes terres du Viêt Nam et du Cambodge ?

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782355960338 DOI: 10.4000/books.irasec.1420 Language: French
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment peut-on être vietnamien sans être việt ; être cambodgien sans être khmer ? C'est la question qui se pose aux Jaraï, Brou, Mnong et autres Stieng, populations autochtones des hauts plateaux, à la frontière entre les deux pays. Ces peuples, longtemps indépendants sur les hautes terres de la chaîne Anamitique, doivent aujourd'hui faire face à des mouvements migratoires sans précédent. Les nouveaux venus, colons des plaines, fonctionnaires, forestiers, commerçants, planteurs de café, gagnent peu à peu sur leurs terres, bouleversant fondamentalement leur mode de vie. Contraints à l'intégration, les habitants des hauts plateaux se battent pour éviter une assimilation pure et simple ; pour que leurs cultures ne soient pas sacrifiées sur l'autel du développement national. Ce livre fait émerger les enjeux de leurs revendications et des réponses qui leur sont apportées par les gouvernements du Cambodge et du Viêt Nam.

Listing 11 - 15 of 15 << page
of 2
>>
Sort by
Narrow your search

Publisher

Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (15)


License

OpenEdition Licence for Books (15)


Language

french (11)

english (4)

-->