Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Figures contemporaines : Ceux d'aujourd'hui, ceux de demain

Authors: ---
ISBN: 9782377471034 Year: DOI: 10.4000/books.ugaeditions.8235 Language: French
Publisher: UGA Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:53
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Bernard Lazare est surtout connu comme le “premier Dreyfusard” ; il est plutôt méconnu comme journaliste, poète symboliste, écrivain libertaire et philosophe engagé. L'ouvrage nous dévoile ici le journaliste, plus exactement le critique littéraire, qui a défendu et éreinté les gens de lettres pendant cinq années, de décembre 1890 à juillet 1896, dans tous les grands journaux (la Nation, l'Événement, le Figaro, etc.), et les petites revues littéraires de l'époque. Cinq années pleines et engagées. Blum écrivait de Lazare ; “M. Lazare est né critique : il aime juger, blâmer et détruire”. Pour autant, sa plume sera censurée à la suite de la publication à Bruxelles de sa brochure sur la vérité de l'affaire Dreyfus : il n'a alors et définitivement plus accès aux grands journaux. L'édition reproduit le seul ouvrage de critique littéraire de Lazare, constitué des médaillons qu'il avait publiés au Figaro en 1894, Figures contemporaines. Ceux d'aujourd'hui, ceux de demain croquent les Zola, les Lorrain, les Jean Aicard, les Joséphin Peladan et bien d'autres encore dans un style bref, concis et souvent grinçant.

Flaubert savait-il écrire ? : Une querelle grammaticale (1919-1921)

Author:
ISBN: 9782377471041 Year: DOI: 10.4000/books.ugaeditions.8429 Language: French
Publisher: UGA Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:53
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Déclenchée le 14 août 1919 par un article confidentiel de Louis de Robert, la polémique sur le style de Flaubert prit en quelques mois une ampleur inattendue. L'essentiel du propos de Robert tenait en une anecdote : il avait demandé à un professeur d'université de relire Madame Bovary et d'en relever les fautes ; celui-ci n'en avait trouvé aucune. Robert lui avait alors soumis une série de phrases de Flaubert en les présentant comme d'un de ses amis, et le professeur avait conseillé à l'écrivaillon de se remettre d'urgence à la grammaire et d'avaler un traité de style. Louis de Robert en concluait qu'on pouvait être grand écrivain et pécher par la forme. Quelques jours plus tard, Paul Souday – le très célèbre et très puriste critique du Temps – vint défendre Flaubert et rappeler vivement que la bonne littérature impliquait le bien écrire. Le débat était lancé. L'affaire prit une tout autre dimension en novembre de la même année, quand Albert Thibaudet donna dans la NRF une version savante des thèses de Robert et sembla affirmer que la grammaire n'était qu'un ensemble de règles non ouvert au jeu littéraire. Le postulat parut bien spécieux à Proust, qui le contesta bientôt et célébra le « génie grammatical » de Flaubert. En de longs articles, écrivains et critiques prirent alors position sur ce qui définissait in fine une nouvelle conception de la littérature.

Parcours critique II (1959-1991)

Authors: ---
ISBN: 9782377471003 Year: DOI: 10.4000/books.ugaeditions.8850 Language: French
Publisher: UGA Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:53
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les articles rassemblés ici pour la première fois, datent pour la plupart de l'époque où le structuralisme régnait sur la critique française et européenne. Serge Doubrovsky s'est, quant à lui, toujours méfié des philosophies qui, à la suite de Foucault ou de Barthes, proclamaient la mort de l'auteur. Pour lui, l'homme, toujours, précédera son texte. Critique, Serge Doubrovsky reste d'abord un écrivain, qui ne se contente nullement du brio de ses analyses ni de sa virtuosité, mais se confronte, avec une perspicacité d'agent double, à l'auteur et à ses textes. Sans immoler ni l'un ni les autres, il cherche, tel un amoureux, sous la fine peau du texte, la veine battante qui trahit l'émoi d'un auteur.

La place de la madeleine : Écriture et fantasme chez Proust

Author:
ISBN: 9782377471027 Year: DOI: 10.4000/books.ugaeditions.8055 Language: French
Publisher: UGA Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:53
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Outil de travail inestimable et souvent mal employé, la psychanalyse, dans le domaine littéraire, après avoir frayé tant de nouvelles voies, a encore à trouver la sienne. D'abord psychobiographie, à l'origine freudienne, lecture symptomale tâchant à remonter du texte à l'auteur ; puis mythographie, archétypale et jungienne ; plus récemment, psychocritique, avec Mauron, poursuivant l'étude structurale et, en grande partie, autonome, des œuvres, — dans quelle direction pousser l'analyse ? Pour ma part, j'ai essayé de tenir compte de l'objection, réitérée à son encontre, qu'elle est trop souvent critique du signifié psychique et non du signifiant littéraire. Cette littérarité du signe, toutefois, n'est nullement inscrite dans un espace neutre ; d'emblée, son symbolisme est tout entier engagé dans un « destin de pulsion » : celle d'écrire. La « place de la madeleine » me paraît ce lieu privilégié, chez Proust, où se narre la naissance de l'écriture, son émergence dans les divers ordres du désir où elle s'étale et s'étale, en son originaire et féroce naïveté. Écoute du fantasme ouvrant le texte, dépistage de ses réseaux, de ses détours, de ses spirales, l'approche est ici clinique : mais clinique de la « névrose d'écriture », non des « complexes » de l'écrivain. Constituée ainsi en véritable logique du fantasme, dans laquelle elle est elle-même, d'ailleurs, prise et comprise, la critique psychanalytique, portant sur le fondement pulsionnel du texte, fonctionnerait, en sa limite idéale, comme poétique de l'inconscient.

Mythocritique : Théorie et parcours

Author:
ISBN: 9782377471164 Year: DOI: 10.4000/books.ugaeditions.6426 Language: French
Publisher: UGA Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La mythocritique n'a jamais constitué une école critique. Il s'agit plutôt d'une tendance diffuse dont les origines sont lointaines et qui a trouvé force dans l'entourage de Gilbert Durand. Elle s'est étendue au début du xxie siècle, tant en France qu'à l'étranger, en particulier en Espagne et en Italie. Pierre Brunel, qui a longtemps travaillé et fait travailler sur Mythe et littérature, a voulu rassembler quelques éléments théoriques et rechercher la présence du mythe chez quelques auteurs et dans un certain nombre de textes. Il l'a fait sans esprit de système et avec une volonté d'ouverture, la théorie devant toujours, pour lui, s'effacer devant le texte.

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Narrow your search

Publisher

UGA Éditions (5)


License

OpenEdition Licence for Books (5)


Language

french (5)


Year
From To Submit

2016 (1)

2006 (1)

2004 (1)

2002 (1)

2000 (1)