Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Thaïlande : Aux origines d'une crise

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782355960024 DOI: 10.4000/books.irasec.776 Language: French
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La longue crise qui sévit en Thaïlande a touché tous les secteurs d'activités en révélant au monde des dysfonctionnements de la société thaïlandaise qui « posent question » aux acteurs économiques, aux chercheurs et aux journalistes. Ce carnet se justifie pour plusieurs raisons. La première est que de nombreux analystes internationaux nous ont demandé un avis sur la situation. Nous présentons ici une réponse la plus cohérente possible en fonction de nos données. La deuxième est que l'Irasec, de par sa position géographique (situé à Bangkok) est au cœur de l'événement et a pu suivre au quotidien la situation. La troisième est que l'Institut prépare une réédition de sa Monographie nationale sur la Thaïlande contemporaine dans une version remaniée et actualisée qui lui permet d'avoir une réflexion plus profonde sur les origines de la crise. Il s'agit donc de mettre ce matériel à disposition. Pour ce faire, nous avons sélectionné trois contributions de la nouvelle version de Thaïlande contemporaine, absentes de la première édition, qui abordent le problème de front en les condensant pour les besoins du carnet. Nous y avons ajouté les interviews menées dans le cadre de cette réédition, que nous présentons avant leur réécriture (les versions complètes paraîtront dans la monographie). Le chapitre de Jacques Ivanoff (Cnrs - Irasec) « Construction ethnique et ethnorégionalisme en Thaïlande », celui de Narumon Hinshiranan Arunotai (université de Chulalongkorn - Cusri) et Olivier Ferrari (chercheur associé Irasec - Cusri) « La Thainess ou la pratique de l'idéologie culturelle en Thaïlande », et celui de Arnaud Leveau (Irasec) « Une crise multicolore, état des forces en présence » seront publiés dans leur intégralité dans la Monographie nationale Thaïlande contemporaine sous la direction de Stéphane Dovert et Jacques Ivanoff (dernier trimestre 2010, www.indessavantes.com ).

Mindanao : Séparatisme, autonomie et vendetta

Author:
ISBN: 9782355960062 DOI: 10.4000/books.irasec.884 Language: French
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Aux yeux des Philippins, Mindanao est un continent noir, peuplé de musulmans qui incarnent la figure de l’autre pour ne pas dire du mal. Cette représentation n’a pas beaucoup changé depuis la colonisation. Les « événements » couverts par les médias depuis la guerre - appelons les choses par leur nom - sous Marcos ont renforcé la perception des musulmans comme des fauteurs de troubles. À bien des égards, le conflit autonomiste, séparatiste, ressemble à la guerre civile du Liban caricaturée par les journalistes occidentaux comme un combat manichéen entre les bons chrétiens et les méchants musulmans. Pour se départir de cette impression, François-Xavier Bonnet a reconsidéré les préjugés qui ont formé le prêt-à-penser des observateurs extérieurs. Son travail fait date car aucun chercheur avant lui n’avait effectué une coupe géologique du conflit en examinant la stratification des tensions, comme autant de couches sédimentaires empilées, altérées par les lignes de faille provoquées par la guerre. Il fallait un géographe de formation pour combiner les différentes échelles d’analyse, souvent enchevêtrées. Il fallait un géopolitologue de conviction pour ne pas accabler une communauté et mettre en lumière la complexité des dynamiques politiques à l’œuvre sur le territoire. La géographie/géo­politique française invite aussi à réfléchir sur l’histoire. Or, la narration du conflit a été négligée au profit d’une étude originale des causes en amont - qui n’existait ni aux États-Unis ni aux Philippines - et des conséquences (avec les règlements de paix) en aval. Il a fallu plusieurs années d’enquête de terrain pour jeter une lumière nouvelle sur cette question.

Policies of the Thai State towards the Malay Muslim South (1978-2010)

Authors: ---
ISBN: 9782355960048 DOI: 10.4000/books.irasec.833 Language: English
Publisher: Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

It was one of these landmark special programs at the Foreign Correspondents Club of Thailand, on the top floor of the Maneeya Centre Building, in the upscale commercial heart of Bangkok, where Major General Pichet Wisaijorn was the exclusive guest speaker on that evening of November 2009. Many of the journalists, both Thai and Foreign, were present and Khun Roong and the other staff at the bar were working non-stop, dropping pizza here and glasses of dark beer there. Expectations were high. Pichet was the Fourth Army Region commander, which includes the three “problematic provinces” of Pattani, Yala and Narathiwat, plus a few unruly districts in the Songkhla province. Since 2003, thousands of people, rubber tappers, insurgents, traders, school teachers, civil servants, police officers, military personnel and some foreigners had been killed in a maelstrom of violence linked to what was officially called the “separatist insurgency” by the authorities as well as linked to the mafia culture prevailing in this region. The trafficking of women, drug peddling, extortion, smuggling of palm oil and cheap electronic items from Malaysia have always been rife in the deep South. This mafia culture is prevailing in many of Thailand's 77 provinces, but the total breakdown of law and order in the South makes it worse. Many in the audience were thinking that General Pichet would deliver some answers to the most important questions which have puzzled journalists, businessmen and other residents for years: who leads the insurgency? What are their objectives? How the movement is structured, or is it even structured at all? What is the division of power between the Southern Border Provincial Administrative Committee, the armed forces, the local administration and the central government? Have there been any attempts to negotiate with the insurgents? But the presentation of Pichet was rather disappointing. What is the direction of their policy? Pichet repeated the royally endorsed recipe: khao chai, khao teung, pattana (“understand, reach out and develop”). With its supreme and unquestioned wisdom, this “magic formula” is supposed to throw the listeners in deep awe and reverence. But the mantra had long become a poor PR tool to answer the questions of journalists and diplomats on field visits in sam changwat pak tai, the three provinces of the South.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (2)

english (1)