Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Figures de l'autorité médiévale : Mélanges offerts à Michel Zimmermann

Authors: --- ---
ISBN: 9791035101398 DOI: 10.4000/books.psorbonne.28410 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le présent volume rassemble les contributions d'historiens français et ibériques en l'honneur de Michel Zimmermann. Il illustre l'importance des thématiques et des méthodes qu'il a promues dans ses travaux consacrés à l'histoire de la naissance culturelle et politique de la Catalogne aux xe-xiie siècles. Le volume organisé autour de trois thèmes traduit l'originalité et la fécondité de sa démarche, en ouvrant sur d'autres espaces géographiques et à d'autres périodes chronologiques. « Les pratiques de l'écrit », « Les pouvoirs » et « L'autorité » constituent les principaux fils problématiques de l'œuvre que Michel Zimmermann a construite. La permanence de ces questions a nourri le regard qu'il a porté sur la société médiévale. Ses élèves et ses collègues souhaitaient poursuivre, en forme d'amical hommage, la réflexion qu'il a entamée dès le début des années 1970. La variété des objets et des terrains abordés dans le volume montre la fécondité des travaux de Michel Zimmermann qui a, par ses publications et son enseignement, participé à l'essor d'une histoire culturelle des mondes médiévaux. Elle se caractérise à la fois par le développement d'un questionnement propre, au sein duquel l'écrit et les formes de pouvoir et d'autorité qui lui sont liées sont devenus centraux, et par le maintien de liens étroits avec les objets traditionnels d'une histoire sociale qui continue de s'interroger, à diverses échelles, sur les formes communautaires médiévales.

Xénophon et les grâces du pouvoir : De la charis au charisme

Author:
ISBN: 9791035101992 DOI: 10.4000/books.psorbonne.13179 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Profondément déçu par les institutions civiques de son temps, Xénophon est à la recherche, dans ses écrits, d'hommes exceptionnels dont le pouvoir pourrait résister aux assauts du temps et assurer la sérénité des notables. Cette quête d'un chef idéal, souvent mélancolique, parfois désabusée, donne à l'œuvre de Xénophon l'un de ses fils directeurs : l'auteur élabore une construction intellectuelle complexe qui privilégie le charisme de l'homme providentiel sur les formes de domination légales ou traditionnelles. Dans l'oeuvre de Xénophon, le charisme ne relève pas d'une séduction ineffable, mais se construit autour de procédures et de techniques qui se laissent saisir à travers le concept protéiforme de charis - la grâce. Une telle notion, dont les connotations touchent à la sphère du don et de l'échange comme à celle de l'éclat et du charme, permet d'analyser ces pratiques en les resituant dans l'épaisseur de leur contexte social et culturel. Un tel parti-pris rend possible une approche transversale de l'autorité, dans la tradition d'une anthropologie politique raisonnée. Avec la charis comme fil d'Ariane, le pouvoir d'un commandant d'armée ou celui d'un roi puissant peut être utilement comparé à l'autorité du chef d'oikos sur sa maisonnée, voire à l'ascendant de Socrate sur ses disciples : aux yeux de Xénophon, l'ensemble de ces pouvoirs repose sur les mêmes fondements « charismatiques ». Le politique ainsi conçu, loin de se limiter à des principes abstraits, s'élargit dès lors à l'étude des pratiques sociales et culturelles pour ouvrir, en définitive, sur une histoire des émotions. Ainsi voit le jour une réflexion non institutionnelle sur l'autorité et ses mécanismes.

L’autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident) : XXXIXe Congrès de la SHMESP (Le Caire, 30 avril-5 mai 2008)

Author:
ISBN: 9791035101749 DOI: 10.4000/books.psorbonne.10778 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le XXXIXe congrès de la Société des historiens médiévistes de l'Enseignement supérieur public s'est tenu, en avril-mai 2008, dans une capitale orientale, Le Caire, pour faire dialoguer ensemble orientalistes et « occidentalistes » et rappeler que la richesse culturelle de l'Orient et de l'Occident au Moyen Âge vient non seulement des héritages communs, mais aussi du dialogue et des échanges qui n'ont cessé durant le millénaire médiéval. Ce volume, intitulé L'autorité de l'écrit au Moyen Age, traite tout à la fois de la production de l'écrit, de l'autorité du document et de la constitution d'archives dans l'Occident médiéval comme dans les mondes byzantin et musulman. Il envisage en premier lieu la place de l'écrit dans les sociétés où la parole et le geste sont essentiels, considérant les groupes qui ont pour métier d'écrire (rédacteurs, clercs de chancellerie, cadis...), étudiant leurs pratiques et la diffusion des techniques d'écritures mises en œuvre. L'usage de l'écrit conduit à la question de l'autorité du document produit et de son efficacité : l'écrit et les gestes enregistrés, les signes de validation, la qualité des personnes qui le présentent et celle des témoins qui le souscrivent, les choix linguistiques multiples adoptés par les rédacteurs, les situations dans lesquelles le document a été utilisé, même pour le falsifier. Dans le monde musulman par exemple, où la fiabilité de témoins intègres est supérieure à celle d'un document écrit, potentiellement falsifiable, on comprend que le statut du document écrit, son aptitude à faire preuve, soit moindre qu'en Occident où c'est une de ses premières fonctions. La constitution et la conservation d'archives sont au cœur des enjeux de pouvoir : à qui est confiée la garde des documents et dans quels lieux ? Ici aussi Occident et Orient se distinguent par leurs pratiques : les rois de France pensaient que la constitution des registres d'actes royaux manifestait leur pouvoir alors que les souverains musulmans ne voyaient pas dans la conservation systématique de leurs archives, pourtant élaborées de façon sophistiquée, un signe éminent de souveraineté. Ont enfin été abordées les questions des conservations aléatoires, des abandons, des destructions, des copies, des traductions et des faux, ouvrant ainsi de nouvelles pistes de recherche.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

Éditions de la Sorbonne (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (3)