Search results: Found 15

Listing 1 - 10 of 15 << page
of 2
>>
Sort by
Migrants dans une ville portuaire : Le Havre (xvie-xxie siècle)

Authors: ---
ISBN: 9791024010779 DOI: 10.4000/books.purh.3473 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans quelle mesure l'existence de liaisons maritimes entraîne-t-elle l'établissement de personnes étrangères dans la ville portuaire ? Cette ville est-elle, en raison de sa vocation, un milieu humain particulièrement propice à les intégrer ? Telles sont les questions auxquelles ont souhaité répondre, dans le cadre des débats et des rencontres organisés à l'occasion des Journées nationales « Mémoire des migrations et villes portuaires », une équipe de chercheurs ayant investi de longue date le chantier de l'immigration au Havre. Pour y répondre, ce sont les itinéraires de nombreuses personnes, migrants de l'intérieur et migrants étrangers, riches et miséreux, qui ont été minutieusement reconstitués, entre le xvie et le xxie siècle. Il ressort de ce périple une réalité située loin du cliché de la ville portuaire cosmopolite et ouverte, réalité qui, in fine, tend à mettre en exergue, dans la récurrence des difficultés rencontrées par les migrants, la propension à faire d'eux, quelles que soient les époques, des « étrangers à la cité ».

Keywords

port --- migration --- Le Havre

La Mémoire orale : Rencontres ethnologiques de Rouen

Authors: --- ---
ISBN: 9791024010731 DOI: 10.4000/books.purh.5122 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans notre pays de droit et de tradition écrits, le rôle formidable joué par la mémoire orale a trop longtemps été négligé. Aujourd’hui, au contraire, on assiste à une inflation du phénomène de mémoire qui rejoint et, parfois même, envahit l’actualité. Les débats récents sur des lois applicables à l’histoire ne sont-ils pas liés à ce développement spectaculaire de la mémoire collective ? Les sciences sociales s’attachent à comprendre le rôle de la mémoire et à aider ainsi le législateur à effectuer certains choix difficiles. En Normandie, comme ailleurs, la culture est plurielle, élaborée grâce à la sédimentation d’apports sociaux et ethniques multiples. La présence de groupes issus d’une immigration plus ou moins lointaine est particulièrement sensible en milieu urbain. Elle est favorisée par la présence des ports et toujours connectée à une demande de main d’œuvre généralement suscitée par les reconstructions et l’aménagement du territoire d’après 1945. Quels apports entretiennent les membres de ces groupes avec la tradition de leur pays d’origine ? Quelle est la culture propre aux différents groupes socioprofessionnels ? Existe-t-il une mémoire particulière aux gens de mer, aux ouvriers, aux habitants des différents quartiers, ainsi qu’une manière particulière d’utiliser cette mémoire ? Quelle valeur peut-on accorder à un récit de vie ? Voici quelques-unes des questions qui sont abordées dans cet ouvrage, fruit d’une réflexion menée par les deux régions Haute et Basse Normandie lors du colloque sur la mémoire orale.

Keywords

port --- littoral --- mémoire orale

Les Ports normands : un modèle ?

Author:
ISBN: 9791024010991 DOI: 10.4000/books.purh.7818 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le colloque “Les Ports Normands : un modèle ?” dont les actes sont publiés dans ce recueil, s'est tenu à Rouen le 28 mai 1998 et au Havre le 29, à l'initiative du CRHCT (Centre de Recherches sur l'Histoire Comparée de la Transition, Université de Rouen). Il a réuni, pour une réflexion sur les ports normands et la notion plus générale de "modèle portuaire”, des spécialistes reconnus de disciplines et de domaines de recherches différents, historiens des époques moderne et contemporaine, géographes, économistes, sociologues.

Keywords

Normandie --- port --- modèle portuaire

Gens de mer : Ports et cités aux époques ancienne, médiévale et moderne

Authors: ---
ISBN: 9782753569614 DOI: 10.4000/books.pur.135402 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'originalité de ce livre est de proposer sur le temps long, de l'Antiquité à la fin du XVIIIe siècle, une étude de la place occupée par le monde de la mer dans le jeu politique des cités portuaires. À l'époque romaine, les capitaines, les armateurs, les négociants maritimes possédant une certaine richesse étaient-ils inscrits dans les sénats locaux ? Quel était leur rôle dans la vie civique ? Aux époques médiévale et moderne la problématique évolue : ville-État ou détenant une large autonomie, simple ville portuaire, les enjeux sont différents : contrôler l'État ou dominer l'économie locale en s'assurant le pouvoir municipal qui maîtrise l'administration des activités portuaires, s'assurer la prééminence politique. Pourtant la communauté professionnelle maritime se stratifie et éclate socialement et politiquement. Le temps des officiers qui pouvaient porter l'un des leurs au pouvoir laisse la place à une communauté de navigants de plus en plus exclue du jeu politique par une élite de brasseurs d'affaires maritimes qui s'accapare l'État dans les villes italiennes ou dans les villes de l'Europe septentrionale, sans éliminer toute contestation du monde des métiers ou d'un État central qui s'affirme, réduisant bientôt sa sphère d'intervention. Or, à l'époque du négoce triomphant, elle doit aussi tenir compte du rapport de force avec le monde de l'office et de la noblesse qui n'est pas insensible aux réussites que procurent les activités maritimes, l'attractivité n'étant pas à sens unique. L'ouvrage analyse tout autant les logiques qui expliquent la fermeture des conseils municipaux aux gens de mer que celles qui, au contraire, sont favorables à l'entrée des marchands dans la société politique locale. Il souligne la participation des notables et des aristocrates à la vie maritime et tente de rendre tangible le poids exercé par des puissances extérieures sur la gouvernance municipale. La question de l'intégration des gens de mer dans les instances politiques de leur ville dévoile des structures politiques sous-jacentes variées. À l'attitude fermée des élites dans le monde romain, les temps médiévaux et modernes semblent proposer des choix plus diversifiés – ainsi l'accession des élites maritimes à la tête de l'État génois et des grands ports de la Baltique et sa transformation pour une part en noblesse militaire, ou la rotation des élites et des offices encouragée par l'État moderne en France.

Keywords

marin --- port --- nauclère --- commerce --- navigation

Les chemins de la mer : Saint-Tropez : petit port méditerranéen (XVIIe-XVIIIe siècles)

Author:
ISBN: 9782753567269 DOI: 10.4000/books.pur.100437 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Saint-Tropez, « pittoresque port de pêche », « aimable port de cabotage ». Saint- Trop’, « fille de la mer » et station balnéaire internationale… Les clichés et les réalités sont connus qui écrasent un passé maritime réduit aux labels de cité « corsaire » ou « du bailli ». Pourtant Saint-Tropez, petit port d’un complexe portuaire centré sur Marseille, a connu de la fin du XVIIe siècle au début du XIXe siècle, un temps de croissance de l’espace urbain et de la population en réponse au dynamisme de la vie maritime. Plus de la moitié de la population active masculine est alors composée de marins soumis au service des classes sur les vaisseaux du roi. À côté d’une petite pêche côtière aux techniques traditionnelles qui ne mobilise qu’un nombre réduit de travailleurs, des fermiers exploitent des pêcheries fixes ou madragues pour la capture des thons, source de revenus et objets de longs conflits. Toutefois Saint-Tropez est avant tout un port d’armement qui dispose d’une flotte marchande importante – la troisième en nombre et en tonnage de la France méditerranéenne au XVIIIe siècle –, variée et en constant renouvellement, issue de chantiers locaux ou voisins. Ces bâtiments de mer sont mis au service d’un petit cabotage pour approvisionner la cité relativement isolée et distribuer les ressources de terroirs voisins (bois, vin, châtaignes, liège). Les navettes, lignes et circuits établis entre le Languedoc, la Provence, la rivière génoise et la Toscane dessinent les contours de cet espace marchand et rendent compte d’un grouillement le long des rives méditerranéennes. Cependant, si le cabotage de proximité anime le mouvement portuaire, les expéditions vers le Levant demeurent fondamentales. La caravane maritime, forme de tramping dans le bassin oriental de la Méditerranée et vers l’Afrique du nord, donne les impulsions majeures à la vie de la cité, jusqu’à définir le XVIIIe siècle tropézien. Dans ce type de navigation, où se mêlent transport et négoce, les capitaines, colporteurs ou « vagabonds des mers » à l’instar du modèle génois, sont les pivots d’entreprises originales. Ces capitaines aventuriers, qui pratiquent la « cueillette » dans les eaux ottomanes, sont au cœur d’organisations marchandes qui apportent aux sociétés des petits ports d’armement la flexibilité indispensable pour se glisser dans les interstices laissés libres par Marseille. Le cas de Saint-Tropez tend à montrer combien un petit port peut être un observatoire et le miroir des mutations des sociétés littorales et des économies maritimes considérées sur le temps long.

Figures d'esclaves : présences, paroles, représentations

Author:
ISBN: 9791024010694 DOI: 10.4000/books.purh.6233 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Quelles sources les chercheurs mobilisent-ils pour approcher la complexité du « fait esclavagiste » issu de la traite transatlantique ? Que tirent les historiens de leur retour vers des sources d'archives utilisées par leurs prédécesseurs et de l'entrée d'instruments méthodologiques novateurs dans ce champ de la recherche pour lequel on observe un regain d'intérêt ? Que peuvent apporter la peinture, le cinéma ou l'étude de l'imaginaire visuel à la connaissance de l'impact de l'esclavage dans les sociétés depuis plus de trois siècles ? Telles sont les principales questions qui constituent l'aiguillon de Figures d'esclaves, un ouvrage dans lequel quinze historiens, sociologues, anglicistes, anthropologues et spécialistes de littérature se sont réunis dans le but de présenter des études inédites. La publication de cet ouvrage s'inscrit dans le cadre du programme de recherche financé par la région Haute- Normandie : « La Haute-Normandie : une tradition d'ouverture sur le monde ».

Keywords

esclavage --- port --- Noir --- Caraïbes --- Afro-américain --- traité

Ports maritimes et ports fluviaux au Moyen Âge : XXXVe Congrès de la SHMES (La Rochelle, 5 et 6 juin 2004)

Author:
ISBN: 9791035101954 DOI: 10.4000/books.psorbonne.12825 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le Moyen Âge apparaît, à bien des égards, comme un âge d'or des ports. Et d'abord parce qu'il fut une grande époque de navigation. La mer et le fleuve génèrent en effet des déplacements, des passages, des échanges en des sites soigneusement choisis et construits par l'homme. Ce sont ces sites maritimes et fluviaux, désignés par des termes issus du vieux nordique hofn ou du latin portus, qui font l'objet des études rassemblées ici. Répondant à l'invitation de la jeune université de La Rochelle, la Société des historiens médiévistes de l'Enseignement supérieur public y a tenu son XXXVe congrès en juin 2004. Comme il se devait dans un port atlantique et un lieu hautement symbolique, le thème retenu, Ports maritimes et ports fluviaux au Moyen Âge, touchait aux déplacements par voie d'eau. Les actes de la rencontre traitent donc de la navigation, mais aussi de toutes les activités qui lui étaient liées et des hommes qui s'y consacraient ou qui en dépendaient. Des rives de l'Atlantique à celle de la mer Noire et de la Baltique, en passant par la Méditerranée, et sans oublier les grands fleuves, les études que l'on va lire tirent parti des progrès de l'archéologie et d'une attention critique aux sources écrites pour reconstituer la topographie des sites portuaires, la variété des activités et des métiers liés aux fonctions des ports, les configurations des réseaux d'échanges construits ou non, ainsi que les mécanismes de prélèvement fiscaux et de contrôle des activités de ces lieux singuliers. Elles mettent ainsi en lumière les systèmes portuaires reliant les fleuves aux bassins maritimes, ainsi que les changements intervenus au cours des dix siècles médiévaux, en particulier de part et d'autre de la césure du xiiie siècle.

Bougie, port maghrébin, 1067-1510

Author:
ISBN: 9782728310005 DOI: 10.4000/books.efr.194 Language: French
Publisher: Publications de l’École française de Rome
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Bougie, la Bejaïa de l’Algérie actuelle, fut l’un des ports les plus actifs et prospères du Maghreb médiéval. De sa fondation en 1067 jusqu’à sa conquête par les Espagnols en 1510, cette cité participe aux échanges qui s’intensifient alors en Méditerranée, attire les marchands d’Italie, de la péninsule Ibérique et de Provence, mais développe aussi ses propres activités. Car elle tire sa puissance de son ouverture à un espace maritime dynamique, mais aussi de sa capacité à agir comme pôle d’impulsion politique et économique dans le Maghreb central. Cette étude, mobilisant aussi bien les textes arabes que les documents d’archives européens, souligne cette insertion du port dans des réseaux tant maghrébins que méditerranéens. Dans un contexte où l’initiative est largement passée du côté latin, son devenir est ainsi lié aux évolutions de la conjoncture générale en Méditerranée occidentale, et notamment en Europe. Malgré les difficultés auxquelles elle doit faire face, Bougie apparaît comme exemplaire des villes maritimes du Maghreb qui, à une époque trop souvent considérée globalement comme marquée par le déclin du monde musulman, connaissent dans les derniers siècles du Moyen Âge un essor remarquable et deviennent des centres politiques, économiques et culturels de premier plan. En prenant le parti d’observer ces évolutions depuis la rive africaine et non du seul point de vue des cités européennes, Dominique Valérian montre que l’histoire de la Méditerranée médiévale est aussi celle des ports musulmans, et de la part active qu’ils prirent dans les échanges.

Keywords

Barcelone --- Constantine --- Gênes --- Majorque --- Pise --- Tunis --- port --- Bougie

Les centres sidérurgiques des rivages de la mer du Nord et leur influence sur l’organisation de l’espace : Brême - Ijmuiden - Gand - Dunkerque

Author:
ISBN: 9791035101299 DOI: 10.4000/books.psorbonne.32229 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: Science (General)
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:42
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Avec une variabilité dans la force et l'exclusivité, due aux conditions spécifiques d'interdépendance entre l'industrie et l'espace, les centres sidérurgiques littoraux marquent la personnalité et l'organisation de leur milieu d'insertion non seulement en influençant les structures et le fonctionnement de leur économie, mais aussi en y déterminant les niveaux et les modes de vie, le cadre et la qualité de la vie.

Keywords

port --- mer du Nord --- fer --- industrie --- commerce --- acier

Les corsaires de Granville : Une culture du risque maritime (1688-1815)

Author:
ISBN: 9782753569652 DOI: 10.4000/books.pur.115328 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Entre le xviie siècle et la chute de Napoléon Ier, le port terre-neuvier de Granville pratique régulièrement la guerre de course. Toute une population littorale se retrouve ainsi impliquée dans une aventure maritime où le désir de faire fortune côtoie constamment le risque d’y laisser sa vie, son bien et ses illusions. Portée par une poignée d’armateurs particulièrement entreprenants et audacieux, l’activité du port bas-normand est éclatante. Des bâtiments de toutes tailles – du simple lougre de 3 tonneaux aux grands navires, pouvant jauger jusqu’à 530 tonneaux – se retrouvent armés pour le meilleur et pour le pire. Les satisfactions des uns côtoient les déceptions des autres. Granville devient pourtant le 3e port corsaire métropolitain français sous Louis XVI par le nombre d’armements et par la valeur des prises rapportées. De quoi contenter tout le monde, pourrait-on penser. C’est toutefois oublier que la course est une activité périlleuse. Ce livre, tiré d’une thèse en histoire, est avant tout une étude sociale de la guerre de course granvillaise. Pourquoi les armateurs et les gens de mer s’engagent-ils dans une activité qui comporte autant de risques ? Vers quels risques, d’ailleurs, et quels bénéfices ? Pour la première fois, une étude est menée auprès de 1 350 hommes d’équipages afin de saisir la nature de ces dangers et mesurer précisément leur importance. De quoi remettre en question bien des clichés ! Avec rigueur, passion et simplicité, l’auteur réussit non seulement à expliquer les armements, les équipages, les préoccupations des armateurs et la vie des corsaires en mer, mais aussi à montrer à quel point la guerre de course correspond véritablement à une culture du risque maritime.

Listing 1 - 10 of 15 << page
of 2
>>
Sort by