Search results: Found 15

Listing 1 - 10 of 15 << page
of 2
>>
Sort by
L’intervention institutionnelle : Emergence d’une nouvelle pratique comme alternative à la supervision

Authors: ---
ISBN: 9782882241764 DOI: 10.4000/books.ies.1523 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La supervision professionnelle est reconnue au sein des institutions comme utile aux professionnels du travail social et de la santé, tant dans leurs fonctions d'aide et de soutien à des tiers, que dans leur vécu institutionnel ou inter-professionnel. Pourtant, depuis quelques années, la complexité croissante du fonctionnement institutionnel, le durcissement des conditions de travail et l'instauration massive de logiques de management ont provoqué l'émergence d'une nouvelle pratique comme alternative à la supervision : l'intervention institutionnelle. Il s'agit d'identifier les changements nécessaires et de les mener à bien. L'intervenant devient un leader qui permet la réalisation des changements indispensables, en étroite collaboration avec les personnes et institutions concernées. Véritable outil de travail, ce livre propose une méthodologie en cinq étapes, et pour chacune de ces étapes une fiche récapitulative ainsi que des exemples concrets. Il s'adresse aux superviseurs et intervenants institutionnels, aux directeurs et responsables d'équipes, aux professionnels de la santé et du social, et aux formateurs. La Haute école de travail social [Institut d'études sociales] souhaite, en le publiant, susciter des débats, des échanges contradictoires et de nouveaux travaux sur cette pratique nouvelle, tant est pressante la question des compatibilités entre ce dont les individus ont besoin pour travailler et les conditions de travail, qui trop souvent, hélas, pervertissent la noblesse des métiers d'aide et de soin.

De l’aide à la reconnaissance : Ethnographie de l’action sociale

Authors: --- ---
ISBN: 9782882241689 DOI: 10.4000/books.ies.597 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Fondé sur des entretiens et des observations en profondeur, cet ouvrage décrit d'abord l'activité des assistantes et des assistants sociaux œuvrant dans cinq CASS (centres d'action sociale et de santé) de l'Hospice général à Genève. Il dépeint ensuite le travail effectué dans quatre lieux de réinsertion aux pratiques et objectifs diversifiés (Réalise, Les Fringantes, le Bilan portfolio de compétences et Arcade 84). L'angle d'approche documente moins des politiques sociales, des règlements ou des directives que leur mise en œuvre pratique et les façons d'être ou d'agir des professionnel-le-s en interaction avec des bénéficiaires de l'aide sociale. Il questionne le travail de réinsertion tel qu'il se produit, au quotidien. La recherche présentée ici montre que ce travail de réinsertion renvoie avant tout à une « resocialisation », c'est-à-dire davantage à un reformatage des comportements qu'au développement des compétences et des réseaux des bénéficiaires. L'analyse met aussi en évidence que, au-delà des rapports institutionnels de contrainte et de pouvoir, les assistants sociaux et les bénéficiaires initient des cycles de dons et de contre-dons, autant de processus de défi et de reconnaissance qu'il convient - à l'heure de la diminution des prestations d'assistance - d'articuler avec des principes renouvelés de justice sociale.

La protection de l’enfance : gestion de l’incertitude et du risque : Recherche empirique et regards de terrain

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782882241665 DOI: 10.4000/books.ies.887 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Que se passe-t-il lorsque des parents ne sont pas en mesure d'assurer des conditions adéquates au développement ou au bien-être de leur enfant ? Comment les autorités et services concernés agissent-ils ? Quels sont les difficultés, les obstacles ou les résistances - institutionnels ou privés ? Comment les différentes instances collaborent-elles dans ce domaine ? La protection de l'enfance doit faire face à diverses situations de mise en danger ; dans de telles circonstances, le code civil suisse oblige l'État à créer des conditions garantissant le bien-être de l'enfant. Or, cela ne se passe pas sans dilemme, sans hésitation ni doute. Une équipe de chercheurs issue du domaine travail social de la HES Lucerne et de la faculté de droit de l'Université de Genève s'est penchée sur ces questions dans le cadre du Programme National de Recherche (PNR-52), « L'enfance, la jeunesse et les relations entre générations dans une société en mutation ». Au moyen d'une étude sociologique, les auteurs comparent quatre dispositifs de mise en œuvre de la protection de l'enfance en Suisse alémanique et en Suisse romande. Ils mettent ainsi en lumière les effets des structures institutionnelles sur les procédures et sur la mise en place des mesures de protection. Chaque analyse est enrichie de regards critiques de praticiens de la protection de l'enfance. Combinant approches théorique et empirique, La protection de l'enfance : gestion de l'incertitude et du risque s'attache à analyser comment services sociaux et autorités de tutelles abordent les risques constitués par l'obligation d'agir dans une double incertitude : celle liée au développement de l'enfant et celle liée aux conséquences de l'intervention étatique dans la sphère familiale.

La construction de l’invisibilité : Suppression de l’aide sociale dans le domaine de l’asile

Author:
ISBN: 9782882241795 DOI: 10.4000/books.ies.943 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Toute une série de demandes d'asile sont traitées en Suisse par le refus sommaire et la décision de renvoi du territoire qu'autorise la clause dite de « non-entrée en matière » (NEM). Or, en agissant de la sorte, les autorités se voient confrontées à un nouveau problème : comment inciter des personnes à partir, alors qu'elles ne peuvent ou ne veulent pas quitter le pays ? Dès avril 2004, la stratégie appliquée a été de retirer le soutien financier dont bénéficiaient jusque-là ces requérant-e-s. Cette décision constitue un exemple abouti de politique de dissuasion, dont l'objectif est de susciter les départs volontaires par le biais d'une dégradation des conditions de vie des personnes concernées. À travers les regards croisés des acteurs impliqués - migrant-e-s, représentant-e-s des autorités et du monde associatif, professionnel-le-s du social et de la santé - La construction de l'invisibilité met au jour les contradictions et les effets pervers de cette politique et en révèle les retombées négatives. L'ouvrage analyse en particulier les mécanismes par lesquels les personnes à qui l'asile a été refusé échappent, en fin de compte, à tout contrôle officiel et sortent des statistiques, tout en demeurant sur le territoire. Le bilan de la suppression de l'aide sociale aux personnes frappées de NEM revêt une grande actualité face à l'émergence du phénomène d'invisibilité comme conséquence directe des politiques d'asile restrictives qu'adoptent de plus en plus les pays occidentaux.

Politiques du pèlerinage : Du XVIIe siècle à nos jours

Authors: --- ---
ISBN: 9782753559714 DOI: 10.4000/books.pur.65045 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Compostelle, La Mecque, Lourdes, Jérusalem, les pèlerinages connaissent un regain inattendu en ce début de XXIe siècle. Les raisons de ce succès ne manquent pas : volonté de rompre avec un quotidien pesant, essor des voyages, souci de retrouver des traditions, recherche d'une symbiose avec la nature, fonction identitaire de la religion, etc. Le pèlerinage a beau être vécu souvent comme un acte individuel, il s'agit incontestablement d'un phénomène de société. C'est pourquoi, jadis comme aujourd'hui, les pouvoirs publics ont très souvent mis en œuvre une « politique du pèlerinage ». Il s'agit non seulement d'assurer l'ordre public, mais également de capter au profit des autorités civiles les foules pèlerines, voire les détourner de leur objectif spirituel initial. Plus récemment, les partis et mouvements politiques de masse instituèrent des pèlerinages non religieux, à la fois actes identitaires et manifestations de force. Dans la continuité de travaux portant sur les couleurs, les emblèmes et les symboles de la politique, des historiens se sont retrouvés à l'occasion d'un colloque international et pluridisciplinaire pour explorer les différentes modalités de la politisation des pèlerinages. Prenant pour objet des lieux et des moments variés, ils en ont décrypté le sens politique, implicite ou explicite. Ces études du langage non verbal de la politique mettent en évidence l'importance des gestes et des attitudes, des objets et des monuments. L'ascèse du chemin, le dépassement de soi, les rites de participation, l'héroïsme du but tant convoité et enfin atteint, tout ne conduit-il pas à faire du pèlerinage une métaphore du combat politique ?

En finir avec le New Public Management

Authors: ---
ISBN: 9782111294493 DOI: 10.4000/books.igpde.5756 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

« En finir avec le New Public Management » est un livre qui mêle un constat et une espérance. Le New Public Management (NPM) est en passe de ne plus être revendiqué comme étendard des réformes administratives, c’est le constat mais il porte également l’espérance que vienne la fin du NPM au profit d’autres modèles d’inspiration de l’action publique. Par-delà les multiples définitions dont il a fait l’objet, le NMP renvoie à la volonté et à l’action de transposer les outils, modes de gestion et d’organisation du secteur privé vers le secteur public. Cet ouvrage est tout entier consacré aux problèmes que le NPM pose. Les contributions qu’il contient se répartissent en trois catégories : tout d’abord, des recherches qui circonscrivent le NPM en analysant son origine, son contenu et sa portée sur les administrations, en France, en Europe et dans le monde ; ensuite des recherches qui énoncent les vices dissimulés et les effets imprévus du NPM et, enfin, des travaux qui explorent les formes que prennent ou pourraient prendre l’action publique après le NPM.

L’École et l’élève d’origine étrangère : Genèse d’une catégorie d’action publique

Authors: ---
ISBN: 9782882241894 DOI: 10.4000/books.ies.124 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Difficultés scolaires et comportementales des élèves apparaissent de plus en plus souvent dans les discours publics comme étant liées à l'origine « ethnique » des élèves. Les explications culturalistes ont pris le pas sur les explications de la problématique liées à l'origine sociale. Ce changement de paradigme est d'importance et déplace par là même, souvent sans véritable analyse, le type d'actions remédiatrices à apporter. L'École et l'élève d'origine étrangère met en lumière la genèse, à Genève depuis les années soixante, de l'élève étranger comme catégorie de pensée et d'action publique. Fondée sur l'analyse d'un vaste corpus, cette recherche met en évidence les actions de militants en faveur de la reconnaissance du droit à l'éducation pour chaque enfant, ainsi que les discours et mesures visant la catégorie des élèves d'origine étrangère, émanant d'acteurs politiques, de pédagogues, du Département de l'Instruction publique, ou encore des instances supranationales et nationales. La mise en évidence d'une « ethnicisation » de la question pédagogique permettra aux praticiens, chercheurs et politiciens de reconsidérer certaines habitudes de pensée et catégorisation, pour une remise en cause de l'action en milieu scolaire.

Travailler en réseau : Analyse de l’activité en partenariat dans les domaines du social, de la santé et de la petite enfance

Authors: ---
ISBN: 9782882241917 DOI: 10.4000/books.ies.1422 Language: French
Publisher: Editions IES
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:32
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Peu défini et recouvrant des réalités parfois éloignées les unes des autres, le travail en réseau constitue un terrain de recherche exemplaire pour comprendre comment les « praticiens réflexifs » du domaine sociosanitaire s’y prennent aujourd’hui pour penser et construire leurs interventions, surtout lorsqu’ils se trouvent confrontés à des intervenants provenant d’autres horizons institutionnels et professionnels. Dans cet ouvrage, les auteurs nous livrent le fruit d’une démarche fondée sur l’analyse de cas concrets. A partir de situations de crise signalées par une directrice de structure de la petite enfance, leur recherche a été mise en œuvre en étroite collaboration avec les professionnels-les impliqués-es dans l’intervention en réseau. Ces derniers-ères ont accepté une microanalyse de leurs actions et co-actions ainsi qu’un examen scrupuleux de leurs discours produits, avant, pendant et après les différentes séquences d’intervention. L’approche choisie pour cette recherche s’est avérée particulièrement pertinente pour appréhender les diverses compétences et enjeux entourant la dynamique des processus impliqués. Au-delà des préoccupations organisationnelles et théoriques, les auteurs ont réussi à démontrer que le travail en réseau soulève toute une série de dilemmes d’ordre déontologique, axiologique et émotionnel qui brouillent l’intelligibilité de l’action développée. Aller au plus fin de l’analyse des interactions en jeu a véritablement permis d’ouvrir des espaces de compréhension utiles au développement des savoirs et des pratiques professionnelles. Tirant bénéfice de leurs découvertes, les auteurs ont élaboré un protocole qui offre quelques perspectives d’action concrètes concernant la définition commune des problèmes et pistes d’interventions ainsi que le pilotage de l’action menée en partenariat.

L’économie, l’argent et les hommes : Les relations franco-allemandes de 1871 à nos jours

Authors: --- ---
ISBN: 9782111294110 DOI: 10.4000/books.igpde.4410 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les relations économiques et financières franco-allemandes ont leur spécificité qui en fait un champ d’étude à la fois varié et susceptible de maints prolongements. Cet ouvrage rassemble seize communications, également réparties entre les deux pays, dont plusieurs issues de recherches menées à partir de sources inédites. Toutes ont été présentées et discutées lors d’un colloque qui formait lui-même l’aboutissement de trois années durant lesquelles s’est réuni, au rythme de quatre à cinq séances par an, un atelier placé sous le double parrainage du Comité pour l’histoire économique et financière de la France et de l’Institut historique allemand de Paris. Les sujets abordés sont variés : études sectorielles ; monographies d’entreprises ; place des politiques publiques ; importance de certains espaces de confrontation et de coopération, proches ou lointains ; rôle de la construction européenne... Leur mise en perspective devrait apporter des éléments de réponse et fournir des pistes de réflexion à propos de problèmes qui, loin d’être inédits et particuliers à la période présente, forment autant de permanences dans les relations franco-allemandes, quelle que soit l’époque considérée : déséquilibres structurels, poids des facteurs politiques, multiples ambivalences des regards croisés où s’articulent fascination et répulsion, admiration et rejet, modèle et contre-modèle.

L'État et l'enseignement privé : L'application de la loi Debré (1959)

Author:
ISBN: 9782753568112 DOI: 10.4000/books.pur.109865 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Il y a cinquante ans était votée, dans des circonstances difficiles, la loi dite « Debré » qui régit encore les rapports entre les établissements d'enseignement privés et l'État. Un bilan de l'application de cette loi fondatrice à tous égards s'imposait, réalisé par des chercheurs en sciences de l'éducation, droit, histoire et sociologie, mais également grâce à des témoins et des acteurs ayant eu ou ayant des responsabilités au plus haut niveau dans le déroulement des évènements. Quatre moments ordonnent le contenu de cet ouvrage : un bilan historique confronté à la mémoire de grands témoins des évènements depuis le vote de la loi Debré jusqu'à l'échec de sa transformation par la loi Savary ; un bilan centré sur la question très sensible du statut des maîtres contractuels : caractère propre, rapport aux congrégations, gestion et formation initiale et continue des enseignants ; un bilan sur l'espace occupé par les établissements privés sur le territoire français : sociologie des élèves, choix des parents, rapports aux questions économiques et développement d'un secteur marchand aux frontières de l'école sous le regard croisé des acteurs que sont les parents d'élèves ; et un bilan enfin sur l'identité même des établissements privés : établissements juifs, musulmans, nouvelles écoles catholiques, rapport au marché et au service public. Cinquante après la loi Debré où en sommes-nous ? Cet ouvrage tente d'y répondre et de dresser un bilan aussi nuancé et rigoureux que possible de l'application d'une loi qui a fait débat et continue à le faire parce qu'elle se prête à de multiples interprétations. La loi Debré participe-t-elle de cette « composition française » dont parle Mona Ozouf ou au contraire a-t-elle dressé une barrière entre des cultures éducatives différentes ? Rapprochement et séparation constituent bien le paradoxe actuel des établissements privés par rapport aux établissements publics.

Listing 1 - 10 of 15 << page
of 2
>>
Sort by
Narrow your search