Search results: Found 13

Listing 1 - 10 of 13 << page
of 2
>>
Sort by
Écrire sous l'Occupation : Du non-consentement à la Résistance, France-Belgique-Pologne, 1940-1945

Authors: ---
ISBN: 9782753568297 DOI: 10.4000/books.pur.110861 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Qu'est-ce qui pousse des hommes et des femmes à écrire pour dire leur « mal vivre » sur un sol occupé ? La première originalité de cet ouvrage est de répondre à cette question en élargissant le plus possible le champ d'investigation. Ont été pris en considération les différents types d'écrits – publics, intimes, clandestins, dans ou hors du champ littéraire – qui manifestèrent en France, entre 1940 et 1945, un refus de la résignation et de la passivité face à l'occupation et incarnèrent tout l'éventail des comportements allant « du non-consentement à la résistance ». À cet objectif ambitieux correspond une approche interdisciplinaire inédite qui combine analyses littéraires et historiennes, ainsi qu'une dimension comparatiste : les cas belge et polonais ont permis de mesurer les effets des variations des conditions d'occupation et des contextes culturels nationaux. L'ouvrage s'organise autour de cinq axes : l'écriture intime, l'écriture clandestine (presse, tracts, chants des maquis), les formes littéraires (poésie, théâtre, roman), les modalités de l'engagement chez les écrivains, l'écriture face à la persécution et à la répression (journaux et correspondances de Juifs, graffitis de détenus, lettres de condamnés à mort). Que ces contributions traitent de genres, d'auteurs ou d'œuvres, deux questions principales les parcourent. Quelles fonctions remplissent ces écrits : conceptualiser, agir, affirmer une identité ? Quelles mutations surviennent en période d'occupation, en fonction des différents régimes d'écriture : journalistique ou littéraire, testimonial ou fictionnel, à visée intime ou publique ?

Le temps des hommes doubles : Les arrangements face à l’occupation. De la Révolution française à la guerre de 1870

Authors: --- ---
ISBN: 9782753569157 DOI: 10.4000/books.pur.134187 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le temps des hommes doubles : Louis Aragon a désigné ainsi la séparation voire l’opposition entre l’homme social et l’homme privé dans la société capitaliste. Pour les auteurs réunis ici, il s’agit plutôt de signifier qu’au temps de la souveraineté nationale en armes, dès lors que sont plus rigoureusement assignées aux soldats et aux citoyens à la fois une « identité » et une « cause » supposées dépasser leur état civil et leurs intérêts particuliers, l’occupation militaire multiplie, dans la recherche d’une accommodation entre les deux camps, les tensions et les combinaisons possibles entre fonctions ou statuts publics, sociabilités et influences locales, opinions et besoins. Pour caractériser les évolutions qui ont eu lieu entre les guerres déclarées par la France à l’Autriche en 1792 et à la Prusse en 1870, le présent livre met l’accent sur trois thèmes. Il traite d’abord des enjeux politiques et administratifs de l’occupation, parmi lesquels la neutralité, son devenir en tant que concept dans les relations internationales, et le positionnement des États neutres dans des conflits où l’on s’efforce de mobiliser aussi les opinions publiques. L’attention se porte ensuite sur les armées occupantes. Quelle que soit la part d’idéologie que l’autorité politique introduit dans leurs missions, la première de ces missions est de garantir leur propre sécurité. La recherche des accommodements ou le constat de l’extrême difficulté d’en trouver sont enfin abordés du point de vue des sociétés en proie à l’occupation. Dans ces situations où le présent peut être vécu et interprété en fonction d’une mémoire individuelle et collective d’expériences antérieures, le rôle joué par les occupants ne se réduit pas à la brutalité de la soldatesque et à l’exploitation économique. Ainsi, occupants et occupés peuvent aussi être amenés à jouer, même dans un contexte conflictuel, le rôle de passeurs culturels « malgré eux ».

Keywords

occupation --- neutralité --- guerre --- armée --- militaire

Images des comportements sous l'Occupation : Mémoires, transmission, idées reçues

Authors: --- ---
ISBN: 9782753555730 DOI: 10.4000/books.pur.46568 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'analyse des comportements collectifs en France entre 1940 et 1944 pose des problèmes de méthode et d'interprétation. Leur exposition a fait l'objet d'un premier ouvrage paru en 2015 aux Presses universitaires de Rennes, sous la direction de Pierre Laborie et François Marcot. Ces problèmes se posent de façon encore plus aiguë à propos des représentations de ces comportements depuis la fin de la guerre. C'est l'objet du présent livre. Il analyse de façon critique les reconstructions mémorielles qui tiennent lieu de grilles de lecture des comportements des Français sous l'occupation allemande. Sa première partie aborde de front les représentations dominantes et revisite celles des principaux producteurs de mémoire – de Gaulle, le parti communiste – souvent présentés comme les responsables du mythe du « peuple résistant ». Elle réexamine les représentations d'acteurs collectifs spécifiques aux années noires : l'occupant lui-même, les femmes résistantes, les déportés. Elle décentre enfin notre regard en s'attachant aux mémoires régionales, négligées bien que toujours prégnantes, et par une comparaison avec la Belgique voisine. La deuxième partie explore la manière dont les savoirs sur les comportements collectifs sont transmis par les historiens eux-mêmes, ainsi que par les programmes et les manuels en usage dans l'Éducation nationale. Elle souligne combien cette transmission est souvent marquée par des simplifications et des idées reçues. Dans la même perspective, elle rend compte de vecteurs culturels jusqu'à présent peu pris en compte : les souvenirs des résistants, ceux des épurés, et les romans des années d'après-guerre.

Occupation, épuration, reconstruction : Le monde de l'entreprise au Havre (1940-1950)

Author:
ISBN: 9791024011264 DOI: 10.4000/books.purh.5414 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dès l'été 1940, les entreprises havraises sont contraintes de répondre aux commandes des autorités allemandes. Métallurgie, construction navale, bâtiment et travaux publics, commerce et artisanat : plusieurs dizaines d'unités productives sont mises au service de l'occupant. Bientôt, une main d'œuvre importante sera conduite vers les chantiers du mur de l'Atlantique ou vers les usines en Allemagne. Le Havre est un bon observatoire de l'économie d'occupation en France. La micro-histoire d'entreprise et les archives de l'épuration révèlent la coexistence, ici comme ailleurs dans la France occupée, des adaptations à la contrainte, des conduites zélées et des attitudes de résistance. Comment les milieux patronaux et le monde syndical ont-ils accueilli les initiatives de Vichy qui incitaient le monde de l'entreprise à se soumettre aux volontés de l'occupant ? Quelle a été l'ampleur de l'aryanisation des entreprises ? Loin du jugement moral rétrospectif, ce livre propose une lecture des situations et un bilan de la collaboration économique. Avec la Libération et le retour de la République, vient l'heure de l'épuration. Il s'agit de sanctionner « ceux qui ont favorisé les desseins de l'ennemi ». Est-il vrai, comme on le dit parfois, que seuls les « lampistes » ont payé ? Quelles sanctions ont été appliquées ? Les entreprises utiles à la reconstruction ont-elles été relativement épargnées comme ce fut le cas dans d'autres villes ? La reconstruction urbaine et portuaire et la reconstitution des entreprises sinistrées se sont-elles effectuées au même rythme ? Aujourd'hui, le souvenir de la tragédie du bombardement allié de septembre 1944 et la célébration du patrimoine de la reconstruction ne font-ils pas écran, dans l'imaginaire du Havre, aux réalités de l'Occupation et de la sortie de guerre ?

Keywords

occupation --- économie --- Allemagne --- Le Havre

La clandestinité en Belgique et en zone interdite (1940-1944)

Author:
ISBN: 9782490296156 Language: French
Publisher: Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:38
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

"Aimée des ombres", "volontaires de la nuit", les qualificatifs ne manquent pas pour designer les résistants qui agissent en clandestins, c'est-à-dire dans le secret et l'illégalité. Ce volume publie les actes du quatrième colloque de Bondues, consacré à La clandestinité en Belgique et en zone interdite pendant la seconde guerre mondiale. Il cerne et identifie plusieurs aspects et plusieurs pratiques de l'activité clandestine comme la commémoration inversée des fêtes autorisées par l'occupant, la mise en œuvre de la solidarité au quotidien et sa répression. Il offre une analyse neuve des sources de financements qui soutiennent l'action des clandestins. Il propose une lecture renouvelée de l'aventure de La Voix du Nord clandestine à partir de documents rassemblés par André Diligent pendant près de trente ans et des archives déposées au musée de Bondues. Plusieurs témoignages inédits apportent des éclairages neufs sur le vécu quotidien des clandestins.

L'Allemagne occupée 1945-1949

Author:
ISBN: 9782878547788 Language: French
Publisher: Presses Sorbonne Nouvelle
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:40
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les années 1945-1949 revêtent une importance fondamentale pour comprendre non seulement les grandes orientations de l'Allemagne d'après-guerre mais aussi l'évolution des relations internationales. La coalition anti-hitlérienne s'est avérée incapable de maintenir la gestion quadripartite de l'Allemagne, la rupture Est-Ouest provoquant même la naissance de deux Etats allemands en 1949, chacun étant intégré dans l'un des deux camps. La question allemande est ainsi devenue le conflit majeur de la guerre froide. Ce livre insiste aussi sur le rôle des forces vives et les problèmes sociaux et il met l'accent sur la politique française d'occupation.

Philosopher en France sous l’Occupation

Author:
ISBN: 9791035102623 DOI: 10.4000/books.psorbonne.18188 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Qu’en est-il du statut de la philosophie et de la condition des philosophes sous le joug de l'oppression ? Résister en philosophe, philosopher en résistance, philosopher en résistant, philosopher quoi qu’il en soit, pour soi-même ou pour d’autres, penser pour ou avec les oppresseurs, cette situation, ces choix sont ceux qu’ont dû assumer entre 1940 et 1944, pendant l’occupation allemande, ceux qui avaient affaire à la philosophie, ceux qui l’enseignaient, ceux qui entendaient penser philosophiquement, ceux qui voulaient agir en philosophe. Ce volume réunit un ensemble de communications présentées sur ce thème lors d'un séminaire organisé dans le cadre du Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne pendant l’année universitaire 2000-2001, et de journées d’études qui l'ont prolongé en 2002, ensemble dont une partie avait été publiée dès 2002 par la Revue philosophique sous la forme d’un dossier intitulé « Philosopher en France ( 1940-1944) ». Quelle philosophie enseignait-on en France et en Allemagne pendant cette période ? Quel fut le rôle de Drieu La Rochelle dans l’expression d'un fascisme français ? Comment Henri Lefebvre affronta philosophiquement les défis de l'Occupation ? Comment expliquer que Jean Cavaillès s’engagea dans la résistance active ? Dans le Mythe de Sisyphe d'Albert Camus, le thème de l’absurde est-il un outil de résistance ? Telles sont quelques-unes des questions posées dans cet ouvrage qui fournit des éclairages historiques et philosophiques de nature à susciter ou entretenir la réflexion, voire à guider l’exercice de la philosophie.

Vichy et la famille : Réalités et faux-semblants d'une politique publique

Author:
ISBN: 9782753566552 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Que savons-nous de la politique familiale entreprise sous Vichy ? Dans l’affichage officiel du régime, la famille est placée au premier rang des priorités politiques, présentée comme l’objet d’un programme d’action de grande ampleur et mobilisant l’ensemble des forces gouvernementales derrière le maréchal Pétain. Cette action familiale constituerait le principal succès de l’État français. Cette image, véhiculée par une importante propagande, a durablement marqué les travaux consacrés à la période. Or elle est loin de la réalité historique. Fondé sur des archives publiques et privées inédites, cet ouvrage met à jour les faux-semblants d’un système qui tente de dissimuler non seulement les nombreuses contradictions au sein de l’appareil d’État et les entraves à l’élaboration d’une politique publique cohérente mais également les menaces sur le fonctionnement même de son administration familiale et les échecs de ses projets familiaux, le recours massif aux finances privées comme l’utilisation des forces extra-étatiques. Pour lever ce voile, Christophe Capuano ouvre et analyse la « boîte noire » de l’État, explore l’entrelacs des relations entre les acteurs étatiques et le champ associatif. Il s’interroge aussi sur la diversité des expériences et pratiques dans les territoires, qu’il s’agisse des zones occupée, non occupée ou réservée – un espace particulièrement compartimenté étant étudié à cette fin, la Bourgogne et la Franche-Comté. Ainsi mises à nu, quelles réalités se dévoilent alors ? Quel sens prend désormais l’action familiale menée sous Vichy ? C’est tout l’enjeu du livre qui analyse cette politique publique en construction.

Les Études et la guerre : Les Normaliens dans la tourmente (1939-1945)

Author:
ISBN: 9782821829787 Language: French
Publisher: Éditions Rue d’Ulm
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans les années sombres de la Seconde Guerre mondiale, l'École normale supérieure de la rue d'Ulm a vécu au rythme des événements qui ont boule-versé la France. S'y sont croisées des figures aussi différentes que Jérôme Carcopino — directeur de l'École et un temps ministre à Vichy —, Jean Cavaillès — « philosophe bourré d'explosifs » — et Henri Cartan — le père des mathématiques modernes. Des jeunes gens appelés à un brillant avenir y ont fait leurs premières classes universitaires. Pêle-mêle, Maurice Clavel, Jean Delumeau, Pierre Moussa, René Rémond ou Jean-François Revel pour les lettres, Marcel Boiteux, Gérard Debreu ou René Thom pour les sciences. Tandis que les candidats juifs, interdits de scolarité, se voyaient attribuer des numéros « bis » en cas de réussite au concours. Alors les normaliens ont à la fois beaucoup travaillé et, pour certains, beaucoup résisté, surtout après la mise en place du STO en février 1943. Robert Salmon a fondé Défense de la France. Henri Plard a passé trois mois à Drancy pour avoir porté l'étoile jaune alors qu'il était protestant. La Gestapo a fait irruption rue d'Ulm la nuit du 4 août 1944. Elle a arrêté le directeur adjoint Jean Bruhat et le secrétaire général Jean Baillou. Le premier n'est jamais revenu de Buchenwald. Soixante ans après, c'est cette histoire que retrace Stéphane Israël au terme d'une enquête sur les normaliens des promotions 1937 à 1943 et sur l'administration et les enseignants de l'École pendant la Seconde Guerre mondiale. L'histoire totale d'un passé qui ne passe pas.

L’Occupation italienne : Sud-Est de la France, juin 1940-septembre 1943

Author:
ISBN: 9782753567368 DOI: 10.4000/books.pur.130119 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

À l’issue de la brève guerre franco-italienne, treize communes savoyardes (Séez, Sainte-Foy-Tarentaise, Montvalezan, Bessans, Bramans, Lanslebourg, Lanslevillard, Sollières, Termignon), dauphinoises (Montgenèvre, Ristolas) et azuréennes (Fontan, Menton) furent occupées par les troupes du Regio Esercito à la fin juin 1940 et pratiquement annexées durant trois années, en vertu de l’application du « Bando Mussolini ». En réaction au débarquement allié en Afrique du Nord, la 4e armée occupa onze départements du Sud-Est (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes, Hautes-Alpes, Isère, Savoie, Haute-Savoie, Var, Drôme en totalité, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Ain en partie) tandis que le VIIe corps d’armée débarquait en Corse, à partir du 11 novembre 1942. Quatre millions de Français furent donc occupés par deux cent mille soldats italiens, mais aussi par des Chemises noires et des policiers de l’OVRA. Cette présence étrangère suscita de multiples incidents, notamment dans les départements savoyards, la région niçoise et en Corse, où les prétentions irrédentistes étaient mal supportées. La répression ne fut pas si légère que l’on eut coutume de l’affirmer (une dizaine d’exécutés, une trentaine de morts sous la torture ou au combat, ouverture de camps de concentration à Sospel, Embrun et Modane, déportation de plusieurs centaines de résistants ou de personnalités jugées hostiles dans les pénitenciers de Ligurie, du Piémont, de l’île d’Elbe ou de Calabre). L’Occupant fut confronté à des questions incontournables en 1943 (la fortification du littoral, le STO, l’émergence des maquis, l’attitude à adopter vis-à-vis d’une importante communauté juive) tout en puisant largement dans les ressources économiques et les dépôts militaires. Au moment de la capitulation transalpine du 8 septembre 1943, quelques affrontements opposèrent les troupes italiennes à leurs anciens alliés à Chambéry, Grenoble, Gap et, surtout, en Corse où elles perdirent plusieurs centaines d’hommes.

Listing 1 - 10 of 13 << page
of 2
>>
Sort by