Search results: Found 14

Listing 1 - 10 of 14 << page
of 2
>>
Sort by
Exil et résistance au national-socialisme (1933-1945)

Authors: ---
ISBN: 9782878547931 Language: French
Publisher: Presses Sorbonne Nouvelle
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:40
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume se propose de faire le point sur la réalité et l'importance de la résistance au national-socialisme en Allemagne et de répondre à une question toujours controversée: dans quelle mesure l'exil ou l'émigration peuvent-ils être considérés comme une action de résistance ?

Exils

Author:
ISBN: 9782354122768 DOI: 10.4000/books.pupvd.3043 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Perpignan
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’exil est le lot de nombreux peuples ou êtres isolés, tout au long de l’Histoire. L’époque contemporaine n’échappe pas à ce mal, qui a parfois été considéré comme une punition pire que la mort. « Vrais » êtres humains « éloignés » pour des raisons politiques ou économiques, par contrainte ou parfois par choix, les figures des exilés sont multiples. Des chercheurs venus d’horizons aussi divers que la Littérature, l’Histoire de l’Art, la Sociologie, traitent la question de l’exil à travers des exemples de personnages de romans ou des sujets de peintures, mais aussi d’écrivains africains contraints de quitter leur continent, un équipage de navire japonais perdu en Russie ou encore des britanniques ayant choisi de venir vivre en France ou en Espagne et qui, désappointés, ne peuvent plus revenir chez eux pour des raisons économiques… Pourquoi part-on en exil ? En quoi l’exil transforme-t-il radicalement les êtres et leur rapport au monde ? C’est à ces questions que tentent de répondre les contributions de cet ouvrage.

Keywords

exil --- voyage --- immigration --- émigration

Étudiants de l’exil : Migrations internationales et universités refuges (xvie-xxe s.)

Authors: ---
ISBN: 9782810708772 DOI: 10.4000/books.pumi.13192 Language: French
Publisher: Presses universitaires du Midi
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:33
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au temps de l'humanisme, les héritiers de l'élite européenne ont, pour se former, souvent pratiqué le « voyage étudiant » ; à l'époque moderne, ils ont été nombreux à effectuer le « Grand Tour » du continent. Mais c'est à des migrations estudiantines moins connues, et souvent moins heureuses, que s'intéresse cet ouvrage. Du xvie au xxe siècle, en effet, des jeunes gens issus de minorités ont été contraints d'aller étudier ailleurs, au gré des répressions, notamment religieuses, et sous la contrainte de politiques universitaires discriminatoires (numerus clausus, interdictions diverses, etc.). Les exils éducatifs sont ainsi légion, des catholiques irlandais fuyant l'État protestant aux marranes chassés par l'Inquisition, des calvinistes français aux juifs d'Europe de l'Est, des ressortissants de l'empire russe aux « indigènes » des empires coloniaux. Beaucoup de ces étudiants de l'exil se forgèrent ainsi un destin meilleur - mais ailleurs, dans des pays d'accueil qui ont souvent instrumentalisé ces expatriés. Au fil des analyses de seize spécialistes internationaux, cet ouvrage étudie les cohortes d'exilés qui se sont joués de la carte universitaire. Leurs pérégrinations et leurs chassés-croisés ont dessiné les contours d'une Europe souvent intolérante mais qui, dans la longue durée, a presque toujours été perméable aux mobilités étudiantes.

Keywords

exil --- éducation --- enseignement --- migration

Trajectoires féminines et mobilisation d’exilées à Bogotá

Author:
ISBN: 9782915310733 9782371540330 Year: Language: French
Publisher: Éditions de l’IHEAL
Added to DOAB on : 2017-04-05 12:32:23
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le déplacement forcé en Colombie touche une majorité de femmes et d’enfants qui, pour fuir un conflit armé ravageant leurs campagnes natales, se réfugient dans l’anonymat des périphéries urbaines. Ce travail de recherche, réalisé auprès d’une association de femmes déplacées à Bogotá, s’attache à souligner la manière dont une organisation sociale destinée à faire face à l’exil peut se convertir en espace d’interactions au sein duquel les femmes redéfinissent leur position dans la société. L’é...

Partir ou rester ? : Les Intellectuels allemands devant l'exil 1933-1939

Author:
ISBN: 9782878548259 Language: French
Publisher: Presses Sorbonne Nouvelle
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Aussitôt après la prise de pouvoir par Hitler, en janvier 1933, la majeure partie des intellectuels allemands (scientifiques, philosophes, écrivains, artistes) quitte le pays. Les raisons de cet exil, essentiellement vers d'autres pays d'Europe jusqu'en 1939, sont le plus souvent non pas raciales, mais politiques. Pour certains, il y va de la vie ou de la mort. L'Allemagne n'en continue pas moins à publier des livres, à jouer des pièces, à donner des concerts, des cours à l'Université etc... Parmi les intellectuels restés au pays figurent des noms célèbres : le poète Gottfried Benn, le philosophe Martin Heidegger ou le Prix Nobel de littérature Gerhart Hauptmann. Qu'est-ce qui pousse ces intellectuels à se mettre au service des nazis : une conviction politique, le simple l'opportunisme ? Les exilés observent avec une extrême attention les faits et gestes de leurs collègues en Allemagne afin de tracer une frontière symbolique entre les « véritables intellectuels » et les « traîtres ». À relever d'un discours d'une extrême sévérité, plus tard adoucie il est vrai par une plus juste compréhension, la condamnation des « renégats » pose la question des modalités de la lutte contre un discours totalitaire : est-il possible de s'opposer à un langage perverti, sans tomber dans les travers mêmes que l'on dénonce ? La question se double d'une autre : peut-on, de l'extérieur et sur des critères uniquement politiques, juger de qui est un traître et qui est un opposant ? Le livre éclaire ici le problème de la culpabilité dans un régime totalitaire.

Histoires de migrations : Intimités et espaces publics

Author:
ISBN: 9782869066472 DOI: 10.4000/books.pufr.10023 Language: French
Publisher: Presses universitaires François-Rabelais
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’immigration constitue un paradoxe : à la fois invisible à plusieurs égards et hyper-visible depuis quelques décennies, notamment dans son traitement politique et médiatique. Partant d’objets du quotidien, évoquant souvenirs et parcours personnels, ce livre propose un itinéraire informatif et sensible à travers des témoignages d’individus déracinés. Par le biais d'un tel cheminement qui mène de l'invisible au visible et de l'intime au public, le lecteur appréhende le processus migratoire de l’intérieur.

Keywords

migration --- exil --- immigrés --- Val de Loire

L’obsession du retour : Les républicains espagnols 1939-1975

Author:
ISBN: 9782810708543 DOI: 10.4000/books.pumi.10575 Language: French
Publisher: Presses universitaires du Midi
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:33
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comme tant d'autres exilés, les républicains espagnols ont quitté leur pays, en 1939, avec l'intention d'y revenir dès sa reconquête. Mais la fin de la Seconde Guerre mondiale ne leur a pas ouvert les portes du retour. Ils ont dû se persuader que la séparation allait durer. Toute une vie peut-être. Apprendre à vivre sans l'Espagne, et sans eux laisser vivre l'Espagne. Certains sont pourtant rentrés, mettant à profit les amnisties proposées par Franco, mais perdant l'estime de leurs compagnons d'exil. Plus tard d'autres s'en sont tenus à de brefs allers-retours, renouant avec leur famille, leurs paysages, leur enfance. Mais ils ont compris qu'ils ne retrouveraient jamais l'Espagne qu'ils avaient laissée derrière eux, figée comme un arrêt sur image. Une nouvelle génération grandissait, dont la guerre civile n'était plus l'expérience fondatrice. L'exil, c'est peut-être moins la perte d'un territoire que celle du temps : les républicains ont été privés de trente ans de la vie de leur pays. À la fin, ils ont dû s'avouer que leur véritable Espagne était cette image qu'ils avaient emportée et gardée en exil. Ils ont vieilli en France. Après en avoir rêvé si longtemps, ils ont su que le retour était impossible ; pas même souhaitable, peut-être, maintenant qu'un autre pays vivant les a mêlés à sa chair. Souffrances et consolations intimes, que ce livre excelle à faire découvrir, à l'aide de très nombreux témoignages.

Traduire l’exil

Author:
ISBN: 9782869065581 DOI: 10.4000/books.pufr.11030 Language: French
Publisher: Presses universitaires François-Rabelais
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Avec la multiplication des situations de persécution et des phénomènes migratoires au XXe siècle, l'exil est devenu un mode d'existence entre les cultures, et la traduction la figuration de cette négociation permanente entre différents espaces linguistiques et culturels impliquant expérience de l'altérité et recomposition identitaire. Dans le temps court des années 1933 à 1945 qui a vu se transformer les espaces francophone et germanophone sous le poids du national-socialisme, puis de la guerre et de l'Occupation, quels sont alors les modalités concrètes et les enjeux de la traduction ? Quels textes, quels auteurs allemands exilés traduit-on à partir de 1933, et pour quel public ? Sur quels relais, sur quelles stratégies individuelles ou collectives repose l'activité traductologique et quelle fonction assigne-t-on au texte traduit ? D'autre part, quelle est l'incidence de la traduction sur les représentations collectives et les solidarités de groupe, entre exilés et/ou entre résistants français par exemple ? Quelle signification revêt enfin la volonté - ou le refus - de traduire vers le français ou vers l'allemand après 1939-1940, lorsque les flux de personnes se font en sens inverse (dans le cas de Français déplacés en Allemagne notamment) ? Cet ouvrage réunit des analyses d'historiens et de littéraires conduisant leurs réflexions à partir des deux espaces, et dans les deux langues.

La République en voyage : 1770-1830

Authors: ---
ISBN: 9782753569492 DOI: 10.4000/books.pur.135012 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Des années 1760 à 1830 le monde bascule. Tout autour de l'Atlantique, sur le pourtour de la Méditerranée, au-delà même du Cap de Bonne-Espérance, un vent de révolution change durablement les sociétés en les faisant entrer dans l'ère contemporaine. De nombreuses études se sont penchées ces dernières années sur la révolution politique qu'a constituée la naissance de la république moderne, et de nombreuses monographies ont par ailleurs traité des voyages. Ce volume réunit les deux aventures. On s'y demande comment une pratique ancienne, le voyage, rencontre une idée nouvelle, la République. Observer les autres sociétés, les coutumes de populations différentes, se transporter ailleurs, partir comprendre sous d'autres cieux, chercher à comparer les gouvernements républicains anciens, nouveaux ou en gestation, ouvrir sa curiosité à un cosmopolitisme des nations, découvrir d'autres modèles politiques que le sien, tout cela devient une sorte de propédeutique tantôt spontanée, tantôt bien organisée, parfois forcée. Il en résulte un transfert d'idées, de personnes et d'expériences que l'aire et l'ère des révolutions atlantiques ont rendu possible depuis le début de la Révolution américaine jusqu'aux premières révolutions du XIXe siècle naissant. Les deux univers du périple et de la citoyenneté s'enrichissent l'un par l'autre, le voyage politique se réinvente de façon originale dans l'exil, dans la conquête, dans l'expédition savante, dans la visite accomplie seul ou en groupe. La pratique du voyage se régénère dans le sens nouveau que lui donnent les républicains des Lumières et des Révolutions. Les deux formules « Where liberty is not this is my country » et « là où se trouve la liberté est mon pays » invitent de façon inverse au même mouvement : porter la république au-delà de ses frontières.

Les étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle : Migrations et formation des élites

Author:
ISBN: 9782753569010 DOI: 10.4000/books.pur.132642 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Une forme mineure de mondialisation s’opère au XIXe siècle, celle que provoquent les échanges universitaires, et notamment les migrations étudiantes : à la Belle Époque, profitant d’une politique universitaire très libérale de la France, de l’attrait international de Paris et de la position dominante des facultés parisiennes dans le marché national estudiantin, le Quartier latin attire de plus en plus la jeunesse des cinq continents, du Canada au Japon et de l’Argentine à la Russie. Les raisons de cet accroissement sont multiples : outre la diplomatie universitaire très ouverte de la France et l’accueil de persécutés et de réfugiés, dont les Polonais ou les juifs de Russie, citons la demande de formation supérieure des élites des États-nations nouvellement indépendants (Grèce, Bulgarie, Serbie) ou sortis de la colonisation (Amérique latine), les retombées de l’influence culturelle de la France (Égypte, Empire ottoman, Roumanie) et plus largement l’attrait de la culture française et la francophonie. Ce faisant, les universités françaises, et en premier lieu celle de Paris, entrent en concurrence avec les universités des autres grandes nations occidentales (Allemagne, Angleterre, Autriche) dans le cadre d’une compétition internationale en vue d’attirer les étudiants étrangers, censés être des facteurs d’influence des valeurs et des intérêts français à leur retour dans leur pays. Qui sont ces étudiants venus d’ailleurs ? L’ouvrage s’attache à décrire leurs origines géographiques, leurs appartenances religieuses et sociales, leur niveau d’études et met en valeur une catégorie exceptionnelle d’étrangers : les étudiantes, constamment plus nombreuses que les Françaises avant la Grande Guerre. L’évolution du nombre des étudiants étrangers au long du siècle est décrite ainsi que leurs choix disciplinaires, les études qu’ils suivent, les diplômes qu’ils recherchent, leurs résultats scolaires et leur avenir professionnel, qu’ils s’établissent en France, ce qui est assez rare, ou retournent dans leur pays. Enfin, le livre évoque la vie quotidienne, matérielle et intellectuelle, de ces étudiants, leurs lieux de réunion, leurs activités politiques et sociales et les relations qu’ils peuvent nouer avec leurs compatriotes ou leurs camarades français.

Listing 1 - 10 of 14 << page
of 2
>>
Sort by