Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Le proconsul et le prince d’Auguste

Author:
ISBN: 9782356133014 Year: DOI: 10.4000/books.ausonius.3459 Language: French
Publisher: Ausonius Éditions
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:23
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'analyse des relations entre le proconsul et le prince est conçue comme une contribution à l'étude plus générale de la place des principaux sénateurs dans l'entourage des Césars et le gouvernement de l'Empire romain. Le livre veille à associer la description du fonctionnement des structures administratives et de son personnel politique à une meilleure connaissance des pratiques et des formes institutionnelles que le pouvoir impérial eut à inventer pour choisir, collaborer et communiquer avec la dizaine de gouverneurs des provinces publiques. Trois thèmes ont été retenus et traités dans leur dimension évolutive : la désignation du proconsul (principalement à la suite d'un tirage au sort) et la manière dont le pouvoir impérial intervenait dans cette procédure traditionnelle pour faire nommer ou proroger les candidats de son choix ; l'étude comparée des pouvoirs du prince et du proconsul ; le mode de communication qui s'était établie à distance entre le centre de l'Empire et les périphéries placées sous l'autorité des proconsuls.

L’empereur et le moine : Les relations du pouvoir impérial avec les monastères à Byzance (ixe‑xiiie siècle)

Author:
ISBN: 9782356681898 DOI: 10.4000/books.momeditions.2136 Language: French
Publisher: MOM Éditions
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:38
License:

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au lendemain de la crise iconoclaste, alors que les moines apparaissent comme les héros de l’orthodoxie restaurée, le patronage aristocratique et impérial des fondations monastiques permet l’émergence de grands monastères dans l’Empire byzantin. Le présent ouvrage s’intéresse aux relations des moines avec l’empereur, relations personnelles, spirituelles et institutionnelles qui sous‑tendent ce patronage a priori paradoxal ; entre le ixe et le xiiie siècle, les monastères bénéficiaient de privilèges importants alors même que les empereurs cherchaient à limiter l’emprise des puissants sur les terres, principalement pour des raisons fiscales. L’amitié des empereurs pour les moines s’inscrit dans le contexte plus général de l’affirmation des valeurs monastiques dans l’Église et dans la société byzantines ; intercesseurs privilégiés des hommes auprès de Dieu, les moines deviennent les guides spirituels privilégiés des membres de l’aristocratie. Sur le plan institutionnel, les sources indiquent que le souverain exigeait des services militaires et politiques en contrepartie de sa générosité, et détenait dans certaines de ces fondations des droits de patronage contraignants. L’amitié des empereurs pour les moines devient également un topos littéraire qui témoigne d’un élément nouveau dans le discours sur le pouvoir impérial, l’attrait des empereurs pour le mode de vie monastique ; les sources narratives contribuent ainsi à l’élaboration d’un nouveau modèle de royauté qui domine les différentes formes d’expression du pouvoir impérial byzantin à partir du ixe siècle, celui d’une royauté monastique.

Une histoire provinciale : La Gaule narbonnaise de la fin du IIe siècle av. J.-C. au IIIe siècle ap. J.-C.

Author:
ISBN: 9791035101732 Year: DOI: 10.4000/books.psorbonne.10542 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les trente-cinq études de ce volume, revues et mises à jour, retracent l’histoire de la Gaule méridionale, appelée d’abord Transalpine puis Narbonnaise, des premiers temps de la présence romaine aux débuts de l’Antiquité tardive et montrent les transformations d’un monde provincial sous l’empreinte de Rome. Une nouvelle géographie économique apparaît avec le déplacement des centres de gravité, de Narbonne vers la vallée du Rhône et Lyon. La romanisation de la société est autant politique que religieuse. On assiste à une intégration réussie des élites - notables issus de l’Italie et descendants des grandes familles aristocratiques indigènes - mais également à l’ascension des représentants de la société civique provinciale - le commun des détenteurs des magistratures et des sacerdoces. S’épanouit alors au cours de la seconde moitié du premier siècle av. J.-C. une culture de l’écrit qui se manifeste, en particulier par l’abondante production épigraphique, dans les lieux funéraires, les grandes demeures et les espaces publics urbains. L’accès des grandes familles à l’ordre équestre et à l’ordre sénatorial, puis leur participation au gouvernement de l’Empire viennent concrétiser, dès le premier siècle ap. J.-C., le rapprochement entre l’Italie et cette partie de l’Empire romain, dont le destin apparaît alors comme singulier, selon l’expression de Pline l’Ancien : À la vérité, plus l’Italie qu’une province. Cette somme érudite est appelée à devenir une œuvre de référence sur l’histoire de la Gaule narbonnaise.

Les prêtres des empereurs : Le culte impérial civique dans la province romaine d’Asie

Author:
ISBN: 9782753568501 Year: DOI: 10.4000/books.pur.126336 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les cités grecques de la province romaine d’Asie ont fondé dès le début de l’Empire des cultes d’Auguste et de sa famille d’abord, de l’ensemble des empereurs ensuite. Elles ont ainsi intégré les empereurs à leurs panthéons locaux et leur ont fait une place dans la religion poliade, sans que cela limite pour autant la vitalité des activités religieuses plus traditionnelles. Pour assurer le culte impérial ainsi créé, la plupart des cités d’Asie ont désigné des grands-prêtres. Cet ouvrage étudie la fonction de grand-prêtre dans le contexte politique, institutionnel et religieux des cités grecques durant le Haut-Empire romain. Les sources montrent que la grande-prêtrise est une fonction très prestigieuse et qu’elle s’intègre dans les structures civiques, mais sans remettre en cause la primauté des magistratures et prêtrises traditionnelles. La plupart des grands-prêtres sont des notables locaux pour qui le culte impérial est un moment de la carrière politique civique ; rares sont ceux qui ont les moyens de faire une carrière en dehors de leur cité, dans la province ou l’administration romaine. Cet ouvrage met en lumière le caractère local du culte impérial, signe de loyauté et de romanisation des élites grecques, mais aussi élément de la vitalité de la cité grecque d’époque romaine.

Itineraria hispanica : Recueil d'articles de Robert Étienne

Authors: ---
ISBN: 9782356132987 Year: DOI: 10.4000/books.ausonius.8153 Language: French
Publisher: Ausonius Éditions
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:23
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce recueil d’articles consacrés à la Péninsule Ibérique sous l’Empire romain par Robert Étienne couvre les champs principaux de ses recherches : religion et surtout culte impérial, qui a fait par ailleurs l’objet de sa thèse d’État ; Société et histoire, dominées par l’étude des sénateurs et des instruments de sociabilité, comme la tessera hospitalis ; épigraphie, base de tous ses travaux personnels et ciment d’une équipe de chercheurs qu’il a formés autour de lui, en Espagne et au Portugal, et autour du logiciel PETRAE. Avec l'archéologie, plus significative que descriptive, il rejoint d’une part la religion, grâce aux fouilles de Conimbriga et de son centre monumental, et d’autre part l’économie, éclairée par la fouille des villas de Sâo Cucufate (Beja) et par l’étude des amphores et de leurs inscriptions peintes. Dans ce dernier domaine, ses recherches ont abouti à une vision synthétique des trois produits phares de l’économie de l’Hispanie romaine - vin, saumures et huile - qui constituent aussi trois vecteurs fondamentaux de la civilisation romaine. Avec l’huile hispanique, publiée en 2004, il a complété son tout premier article paru en 1949 sur les amphores du Testaccio, après cinquante-cinq ans d'une vie scientifique riche et diverse.

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Narrow your search