Search results: Found 8

Listing 1 - 8 of 8
Sort by
Des francs-tireurs aux experts : L’organisation de la prévision économique au ministère des Finances, 1948-1968

Author:
ISBN: 9782111294271 DOI: 10.4000/books.igpde.1470 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Pôle essentiel de l’expertise économique publique, la direction de la Prévision est l’héritière d’un passé mythique dont les véritables ressorts sont révélés par l’auteur : pourquoi le ministère des Finances s’est-il doté à partir de 1950 d’une fonction d’études et de prévision économique ? comment les avancées organisationnelles et intellectuelles de la direction de la Prévision et de son ancêtre le SEEF ont-elles été bâties ? Une question centrale sous-tend cet ouvrage : l’innovation peut-elle éclore et s’épanouir au sein de l’État ? Au-delà du discours louangeur sur les outils de quantification et de prévision économique et sur leurs concepteurs qui auraient servi la croissance française, Aude Terray s’interroge : quelles sont réellement la place et la fonction du SEEF et de la direction de la Prévision au sein du complexe politico-administratif et comment évoluent-elles jusqu’en 1968 ? quels problèmes posent l’élaboration et l’implantation des outils ? quelle influence ces technocrates exercent-ils vraiment sur les politiques ? Une étude indispensable pour découvrir la réalité d’une administration à travers l’analyse de ses hommes, de son organisation et de sa stratégie mais aussi pour cerner l’impact de l’expertise économique sur la décision publique. Un travail riche d’enseignement sur la capacité d’innovation et de réforme de l’État.

Michel Debré, un réformateur aux Finances, 1966-1968

ISBN: 9782111294189 DOI: 10.4000/books.igpde.4647 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Résistant, gaulliste, parlementaire, ministre à plusieurs reprises – garde des Sceaux, Premier ministre, ministre de l’Économie et des Finances, puis des Affaires étrangères, et enfin de la Défense nationale – Michel Debré est un des hommes politiques majeurs de la IVe et de la Ve République. La journée d’études, consacrée à son action au ministère de l’Économie et des Finances, permet de découvrir la période 1966‑1968, une période brève mais riche en réformes. Historiens et proches collaborateurs de Michel Debré retracent ici ces mois d’activité intense : politique budgétaire et monétaire rénovée, lancement d’un programme industriel et de la recherche scientifique ambitieux, nouvel élan donné à la formation professionnelle, innovation fiscale avec la TVA, ou encore aide au développement de l’agriculture. Ainsi, ces actes nous présentent les multiples facettes de l’œuvre réformatrice de ce ministre de l’Économie et des Finances énergique et visionnaire, et nous révèlent un moment moins connu de la carrière de cet homme d’État.

Le crédit à la consommation en France, 1947-1965 : De la stigmatisation à la réglementation

Author:
ISBN: 9782821837027 DOI: 10.4000/books.igpde.3150 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le crédit à la consommation a mauvaise réputation. Accordé à des taux souvent élevés, il apparaît surtout contraire à la politique du crédit désormais nationalisé. Les priorités vont au financement de la production et non à la satisfaction des besoins des ménages. Toutefois, en 1953, la Reconstruction s’achève. L’objectif de l’industrie française n’est plus seulement de produire mais de vendre. Or, le pouvoir d’achat des Français reste faible. Soucieux d’accroître leurs débouchés, les industriels se mobilisent pour créer des organismes de crédit en partenariat avec de grandes banques. Le ministère des Affaires économiques les suit pour faire de ce crédit un moyen de relancer la croissance. Encore s’agit-il d’en assainir la distribution. Car, face aux besoins et à l’absence de réglementation, le « crédit noir », usuraire, prospère. C’est précisément à la construction du marché du crédit à la consommation dans les années 1950 et 1960 que ce livre est consacré. Pourquoi la constitution de grands établissements financiers a-t-elle été favorisée ? Comment les nouveaux prêteurs, Sofinco créé en 1951 et Cetelem en 1953, ont-ils évalué les risques du crédit aux particuliers ? La réglementation a-t-elle permis de lutter contre l’usure ? En revenant sur les origines du crédit à la consommation en France, cet ouvrage permet de mieux comprendre les enjeux de l’accès au crédit qui, à l’époque, soulevaient déjà des questions d’une étonnante actualité

L’échec a-t-il des vertus économiques ? : Congrès de l’Association française d’histoire économique des 4 et 5 octobre 2013

Authors: ---
ISBN: 9782111293991 DOI: 10.4000/books.igpde.3999 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

À l’été 2008, la planète tremble en découvrant l’ampleur de la crise financière. Les subprimes deviennent en quelques semaines une réalité dévastatrice. Peut-on considérer que l’échec a eu une vertu et que du séisme est sorti un bien ? Sans doute, mais à quel prix ? Success story, demande de régulation, crise, faillite, échec, tels sont les axes d’une réflexion à laquelle l’Association française d’histoire économique (AFHÉ) a voulu participer à l’occasion de son dernier congrès, les 4 et 5 octobre 2013. Les travaux présentés dans cet ouvrage font varier les échelles d’analyse – temporelle, spatiale et sociale – et révèlent les multiples dimensions de l’échec, puisque celui des uns forge parfois le succès des autres et peut avoir des retombées imprévisibles, pas nécessairement négatives, que l’on se place au niveau des individus, des familles, des sociétés ou de l’humanité tout entière. Lorsque pointe l’échec, plusieurs options s’ouvrent : c’est l’heure des choix. Faut-il opter pour une gestion prudente ? Réorienter l’activité et se faire plus offensif ou au contraire abandonner un créneau, un projet ? Renoncer, persévérer, recréer ? L’échec peut alimenter le repli et le conservatisme autant que l’innovation et la prise de risques. Si la remise en cause est une vertu possible de l’échec, quels en sont les lieux et les outils ? On trouvera ici vingt-quatre interventions inédites organisées en cinq thèmes qui rendent compte de la richesse des approches : les usages sociaux de la faillite ; l’histoire des entreprises ; les espaces transfrontaliers et politiques en Europe ; les districts et les territoires ; les institutions et les politiques publiques. Si le thème de réflexion peut surprendre par sa formulation antinomique, l’introduction d’Aldo Schiavone, « Quelques hypothèses sur les temps qui nous attendent », confirme la justesse de l’intuition originale.

L’administration des douanes en France de 1914 à 1940

Author:
ISBN: 9782111294127 DOI: 10.4000/books.igpde.4454 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Par la nature de ses fonctions aux frontières et sa militarisation partielle en temps de guerre, l’administration des douanes a été profondément marquée par les événements nationaux et internationaux qui ont jalonné la période 1914-1940 : de la Première Guerre mondiale à la veillée d’armes de 1939-1940 en passant par l’occupation de la Rhénanie et de la Rhur, la mise en œuvre de l’union douanière franco-sarroise, la guerre civile espagnole ou la reconquête douanière des zones franches du pays de Gex et de la Haute-Savoie, les douaniers n’ont cessé durant ce quart de siècle mouvementé d’être sollicités dans un monde en profonde mutation. C’est à Jean Clinquart, spécialiste incontesté de l’histoire de la Douane, qu’il revenait de nous faire découvrir comment cette administration a vécu ces bouleversements, comment elle s’est adaptée à l’évolution profonde de l’organisation et des méthodes de travail et surtout à la complexité de ses missions. Il le fait comme à son habitude en historien scrupuleux et en praticien de la matière, mettant son expérience professionnelle au service de la vérité historique.

Les services extérieurs de la Ferme générale à la fin de l’Ancien Régime : L’exemple de la direction des fermes du Hainaut

Author:
ISBN: 9782111294134 DOI: 10.4000/books.igpde.4489 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La Ferme générale avait mauvaise presse sous l’Ancien Régime et sa suppression en 1790 a répondu à un vœu unanime. De nos jours, son évocation suscite encore des réactions négatives ; on y voit surtout l’origine de fortunes privées, scandaleusement bâties sur la concession par l’État de la collecte de l’impôt. Les études menées à partir des sources disponibles nous éloignent de ces jugements partiels. Elles révèlent que la célèbre (et vilipendée) compagnie financière fut en son temps un modèle administratif et quelle peut être considérée comme la « mère » des services financiers modernes : son mode de gestion du personnel, en matière de retraites notamment, le fonctionnement de ses services centraux, préfiguration des grandes directions ministérielles, ses rapports avec le Contrôle général des Finances sont autant d’illustrations de cette modernité. Ainsi, l’histoire administrative peut-elle gagner à l’approfondissement de nos connaissances sur la vie des services de la Ferme, en particulier de ses services extérieurs qui, par leurs effectifs et par leur implantation sur tout le Royaume, occupent une place de premier rang dans l’appareil administratif de l’Ancien Régime. « L’histoire financière est une histoire difficile, compliquée à souhait, pleine de contradictions, surtout lorsqu’elle s’intéresse à l’Ancien Régime. Les pièges y sont multiples et l’on ne saurait être trop circonspect lorsqu’on y travaille. Branche de l’histoire administrative, elle est une discipline carrefour, à la croisée de l’histoire institutionnelle, de l’histoire économique, de l’histoire du droit, de l’histoire sociale... Histoire éclectique, elle ne possède pas de méthode qui lui soit propre, mais emprunte à toutes les autres. Elle exige tout particulièrement souplesse, doigté, sagesse. Toutes qualités que l’ouvrage de Jean Clinquart met en valeur. Par le miracle d’archives municipales, pas même départementales, que personne n’avait songé à classer ni à inventorier, ressurgit toute la vie, tout le fonctionnement quotidien de la direction des fermes royales du Hainaut » (François Monnier).

Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle : La relance des années quatre-vingt (1979-1992)

Authors: --- ---
ISBN: 9782111294202 DOI: 10.4000/books.igpde.4712 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les années quatre-vingt sont celles d’une nouvelle dynamique pour la construction européenne. Le « grand marché », pièce centrale de l’Acte unique, et l’Union économique et monétaire, inscrite dans le traité de Maastricht, peuvent passer pour un deuxième âge d’or après celui des années soixante. Quel rôle les États, la Commission, les lobbies patronaux et les syndicats ont-ils joué dans la conception et la mise en œuvre de cette relance ? Quels furent la vision et les intérêts des différents acteurs ? Comment l’alliance nouée entre la Commission et quelques centaines de très grandes entreprises européennes a-t-elle été déterminante ? Pourquoi cet élan n’a pas porté tous les fruits attendus ? En associant les travaux d’historiens à ceux d’économistes spécialistes des questions européennes et des entreprises, en réunissant lors d’une table ronde finale des acteurs majeurs de ce passé récent et des intervenants encore en prise avec les réalités d’aujourd’hui de l’économie européenne, ces actes apportent un regard neuf sur cette deuxième naissance du projet européen.

La dette publique dans l’histoire : « Les Journées du Centre de Recherches Historiques&nbsp» des 26, 27 et 28 novembre 2001

Authors: --- ---
ISBN: 9782821828339 DOI: 10.4000/books.igpde.1180 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La question de la dette publique, de son rôle économique ou de son poids excessif, est au cœur des préoccupations contemporaines. Le paradoxe est que les problèmes liés à l’endettement de l’État ont finalement peu mobilisé la réflexion des historiens, hormis pour certaines périodes particulières comme la France de la fin du XVIIIe siècle ou l’Europe d’après la Première Guerre mondiale. Existe-t-il un modèle européen de la dette publique ? Quand le phénomène a-t-il vraiment émergé ? Des sociétés sans dette publique sont-elles possibles ? Quels ont été les états les plus innovants et les plus inventifs en matière d’emprunt ? Les actes de ce colloque international présentent les différentes formes qu’a revêtues la dette publique depuis l’Antiquité, ses rapports avec la construction de l’autorité étatique, le rôle des guerres dans sa formation et ses effets économiques et sociaux. Il n’existe pas une histoire de la dette publique mais plutôt des histoires. C’est ce que confirme l’enquête menée dans des situations variées, dans le temps ­comme dans l’espace, avec des contributions sur la Rome ancienne et le Japon de l’ère Meiji, la Chine des Song et les États-Unis du XIXe siècle, les cités ­grecques et la France du XXe siècle… Cette large fresque permet d’ébaucher une géographie planétaire et une chronologie de la dette publique. Les travaux proposés offrent des clefs pour lire les débats d’aujourd’hui dont la dette publique, directement ou indirectement, est rarement absente.

Listing 1 - 8 of 8
Sort by
Narrow your search