Éditions de la Bibliothèque nationale de France

http://books.openedition.org/editionsbnf

About

The Bibliothèque nationale de France (National Library of France) is a public publisher whose catalogue includes more than a thousand titles. Its editorial activity is based on a public service mission on the one hand, and on the other hand on the objective of enhancing the value of collections for a wide audience. As a support for the exhibitions organized by the establishment, the exhibition catalogues include numerous texts and illustrations that perpetuate these works beyond the event that gave them birth. They are sometimes co-published, as are works of valorization that aim to make the Library's exceptional collections known to a wide audience.

Peer review info

License info

All our books are protected by French Law (droits d’auteur). All our open access books are free to read for everybody, without limitation. All our open access books are free to share with our embeddable reader, in any context, without limitation.


Browse results: Found 27

Listing 1 - 10 of 27 << page
of 3
>>
L'analyse, l'archive

Authors:
ISBN: 9782717726305 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.1032 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

J'ai choisi pour thème « L'analyse, l'archive », évoquant ainsi en un même mot l'analyse des textes et le processus de la cure psychanalytique. L'analyse, l'archive, et non pas « psychanalyse de l'archive » ou « archive de la psychanalyse ». Le lien entre les trois conférences n'est pas apparent au premier abord ; pourtant, entre « Le pouvoir de l'archive », « Le stade du miroir » et « Le culte de soi et les nouvelles formes de souffrances psychiques », un fil rouge existe. Si, comme on le verra, le pouvoir de l'archive est d'autant plus fort que l'archive est absente, il existe bien un lien entre la première et la deuxième conférence. En effet, la théorie lacanienne du stade du miroir s'est développée depuis 1936 en se fondant sur une conférence dont le contenu a disparu : une conférence introuvable, retirée par son auteur des actes d'un congrès international qui se tenait à Marienbad. Par la suite, ce texte a dû sa place aux traces qu'il a laissées dans l'ensemble du corpus lacanien, c'est-à-dire à des fragments déposés par Lacan çà et là, puis reconstitués par l'historien, par moi en l'occurrence, à partir de témoignages et de notes. Quant à la question du culte de soi, elle a trait à la fois à l'archive et à la psychanalyse et, plus précisément, à l'émergence, durant le dernier quart du XXe siècle, d'une « archive de soi », d'un culte du narcissisme mettant au premier plan, contre et au-delà de la cure psychanalytique, une pratique de l'autoanalyse ou de l'autothérapie, fondée sur une valorisation de l'image de soi. Or, Lacan en avait saisi la dialectique dans sa fameuse conférence de 1936 sur « le stade du miroir ». Voilà donc le fil rouge qui unit ces trois interventions.

Keywords

archive --- Jacques Lacan

La Bibliothèque de l'honnête homme : Livres, lecture et collections en France à l'âge classique

Authors:
ISBN: 9782717722253 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.2471 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Avant de se figer comme d’autres, et peut-être plus facilement encore que d’autres, dans des attitudes satisfaites et des conduites convenues, la figure de l’honnête homme est dans son exigence d’origine, au XVIIe siècle, une figure inquiète de la culture : inquiétude vécue non pas dans les affres de la souffrance et la douleur grandiloquente des idéaux ascétiques, mais portée avec gaieté et naturel, dans la discrétion d’un détachement amusé de lui-même — bref, inquiétude ayant rang d’ironie. C’est de cette ironie qu’il est ici question, des formes qu’elle prend dans la considération des livres et des effets qu’elle produit dans leur maniement. Bousculant les habitudes et les représentations établies par l’humanisme savant de la Renaissance, revendiquant le patronage provocateur de Montaigne qui prétendait avoir « peu de pratique avec les livres », l’honnête homme construit un nouveau modèle de bibliothèque né de l’ambition de reconduire toujours le monde hiératique et autoritaire de l’écrit au monde changeant et mobile de la vie. Aussi la «bibliothèque de l’honnête homme» est-elle entendue ici dans un sens large, qui envisage les diverses voies qu’emprunte la résolution du conflit des lettres et du monde : elle est non seulement l’espace concret et arpentable des livres qu’on range sur les rayons d’une pièce désignée, qu’on classe en catégories (histoire et belles-lettres), qu’on distribue en genres (mémoires, livres de conversations, nouvelles galantes et historiques, etc.), qu’on relie de telle manière de préférence à telle autre, mais elle est aussi la métaphore des lectures idéales qu’on se prend à rêver d’être un prolongement naturel de l’entretien de vive voix — lectures menées, selon le mot de Montaigne, « par forme de conférence, non de régence », animées par la recherche d’une communication d’esprit au-delà de la transmission d’un savoir, comme un autre « art de conférer ». Bibliothèque réelle et bibliothèque imaginaire à la fois, la bibliothèque de l’honnête homme s’affirme ainsi l’expression d’un rapport au livre bien déterminé, apparu dans les bagages d’une morale aristocratique. Certes les modes et les enjeux de sa formulation évoluent à mesure que se modifient aussi, des années 1630 aux années 1730, les conditions générales de l’expérience propres à chaque génération. Mais sous la diversité des formes adoptées, de la définition d’un nouvel art de lire conçu comme art de l’écoute jusqu’à l’apparition de pratiques inédites de collection, du rapport du lecteur au rapport de l’amateur ou « curieux », ne cesse de s’affirmer et se préciser la nature esthétique de cette relation. Contre la tradition humaniste qui envisageait la bibliothèque avant tout comme un corpus, l’honnête homme en fait d’abord une question de style. J.-M. C.

Camées et intailles. Tome II : Les portraits romains du Cabinet des médailles. Catalogue raisonné

Authors: ---
ISBN: 9782717725865 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.327 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Arts in general --- History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France conserve une des plus importantes et des plus anciennes collections de pierres gravées au monde (près de dix mille). Dès le Moyen-Âge, certaines, d’une qualité exceptionnelle, exécutées pour des princes durant l’Antiquité, sont entrées dans les trésors des églises et des rois de France. Au début du XVIIIe siècle, le Cabinet du Roi en renferme déjà près de mille. Louis XIV, collectionneur passionné, fait orner les plus belles de montures d’or émaillées. Les confiscations révolutionnaires puis, aux XIXe et XXe siècles, les dons enrichissent considérablement le fonds. Les catalogues des pierres gravées grecques et romaines du département des Monnaies, Médailles et Antiques remontaient au XIXe siècle. C’est la plus éminente spécialiste de la glyptique antique, Marie-Louise Vollenweider, qui a relancé leur étude avec le catalogue raisonné des portraits antiques sur pierres dures. Le premier tome, intitulé Camées et intailles. Les Portraits grecs du Cabinet des médailles, illustrait la naissance du portrait en Grèce, les effigies des princes hellénistiques et des philosophes. Pour ce deuxième tome, consacré aux portraits romains, plus de 250 camées et intailles ont été sélectionnés. La richesse de la collection permet de présenter un panorama quasiment complet de l’histoire du portrait romain des débuts de la République jusqu’au Bas-Empire. Loin d’être un simple inventaire, cet ouvrage est une étude très personnelle mais rigoureuse, à la fois iconographique, technique, historique, stylistique et psychologique. Elle est accompagnée de plus de 500 photographies exécutées par l’auteur, dont de nombreuses macrophotographies qui révèlent des traits invisibles à l’oeil nu. Dans ces pierres, parfois minuscules, aux tons chatoyants, les visages des souverains et de leur famille ont gardé intacte toute leur expressivité. La présentation en deux volumes permettra au lecteur de suivre les descriptions très minutieuses de l’auteur tout en ayant sous les yeux les portraits eux-mêmes. Une table des concordances et des index des provenances, des collections, des artistes, des sujets et des matériaux complètent l’ouvrage.

Keywords

camée --- intaille --- portrait --- cornaline --- sardoine

Camées et intailles. Tome I : Les portraits grecs du Cabinet des médailles. Catalogue raisonné

Authors: ---
ISBN: 9782717725858 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.550 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Arts in general --- History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France compte parmi ses trésors la plus importante collection de pierres gravées au monde (près de dix mille). Nombre d’entre elles, d’une qualité exceptionnelle, gravées pour des princes durant l’Antiquité, nous ont été transmises par les rois de France qui les firent orner de montures d’or décorées de pierres précieuses et d’émaux. C’est la plus éminente spécialiste de la glyptique antique, Marie-Louise Vollenweider, qui inaugure l’étude des pierres grecques et romaines avec le catalogue raisonné des portraits antiques, résultat de trente années de travail. Pour ce premier tome, consacré à la naissance du portrait et à son développement à l’époque hellénistique - qui sera suivi d’un second sur les portraits romains -, 283 camées et intailles ont été sélectionnés. D’une conception résolument nouvelle, ce catalogue ne se contente pas d’établir un classement des oeuvres, selon le style d’une époque et la manière d’un graveur, mais cherche à comprendre l’esprit du temps, le talent des graveurs et la psychologie des personnages représentés. Ceux-ci, restés jusqu’ici anonymes, ont retrouvé leur identité de princes et de princesses hellénistiques – ptolémaïques, séleucides, pontiques, cappadociens –, d’artisans ou de philosophes, mais aussi une vie nouvelle. Car pour Marie-Louise Vollenweider, le visage parle et elle en comprend parfaitement le langage. Notons aussi certaines attributions inédites à des artistes, dont la plus novatrice est celle d’un camée d’Alexandre le Grand au plus célèbre graveur de l’Antiquité, Pyrgotélès, connu par le témoignage de Pline l’Ancien, mais dont aucune œuvre n’avait été jusqu’à présent identifiée. Ce serait là le seul portrait du grand souverain réalisé de son vivant.

Keywords

camée --- intaille --- portrait --- cornaline --- sardoine

Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au Siècle des lumières

Authors:
ISBN: 9782717726282 Year: DOI: 10.4000/books.editionsbnf.1059 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Added to DOAB on : 2019-07-17 12:27:21
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les quatre textes publiés dans ce volume concernent deux périodes importantes pour la cartographie française, la Renaissance et le Siècle des lumières, qui ont posé des règles pour la mesure et la description du territoire. Ces deux activités ont été pratiquées par des hommes de formations diverses – mathématiciens, ingénieurs, peintres, géographes – dont les talents étaient parfois concurrents et souvent complémentaires. Les uns ont proposé des méthodes dans le cadre de prestigieuses institutions comme le Collège royal (actuel Collège de France), l'Académie des sciences ou l'Académie de marine. D'autres étaient plus directement confrontés au terrain qu'ils devaient décrire pour différentes catégories d'usagers : juges, administrateurs, militaires, navigateurs, historiens, etc. Toutefois les uns et les autres ont œuvré, directement ou indirectement, pour le pouvoir royal, maître non seulement de la cartographie de la France, mais encore de la description du monde. Certes, le contrôle exercé par ce pouvoir et l'intérêt manifesté par les rois et leurs ministres ont pu favoriser les progrès de la cartographie et encourager la publication de documents illustrant les actions glorieuses du monarque et la grandeur de la France, mais ils ont aussi restreint la diffusion de certaines cartes dont l'importance stratégique était évidente. Même s'ils ne sont pas toujours apparents, les objectifs poursuivis par les cartographes et le mode d'utilisation de leurs productions sont toujours pris en considération dans ces quatre études, et ce indépendamment de la date de production des documents.

Les Cervantiades

Authors:
ISBN: 9782717726909 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.1498 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

« Si Cervantes est l’écrivain dont je me sens le plus proche, cela tient à sa qualité de précurseur de toutes les aventures : si sa familiarité avec la vie musulmane donne à son œuvre une indéniable dimension mudéjar, l’invention romanesque, à travers laquelle il assume la totalité de ses expériences et de ses rêves, fait de lui le meilleur exemple de l’attitude illustrée par le dicton : humani nihil a me alienum puto. Trois siècles et demi plus tard, les romanciers font encore du “cervantisme” sans le savoir : en composant nos œuvres, nous écrivons à partir de Cervantes et pour Cervantes ; en écrivant sur Cervantes, nous écrivons sur nous-mêmes, que sa ferveur islamique nous soit étrangère ou familière. Cervantes reste le point vers lequel toujours convergeront nos regards. » Juan Goytisolo, extrait de « Vicissitudes du mudéjarisme », in Chroniques sarrasines, Paris, Fayard, 1985.

Keywords

Cervantes --- conférence

Décors et costumes du XIXe siècle. Tome II : Théâtre et décorateurs

Authors:
ISBN: 9782717725896 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.809 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage constitue le deuxième volet de la fabuleuse collection de dessins du XIXe siècle conservés par la Bibliothèque-Musée de l’Opéra. Mais alors que le premier volume ne présentait que des décors et des costumes exécutés pour cette institution, celui-ci révèle l'activité de décorateurs français pour les autres théâtres, à Paris principalement, mais aussi en province et à l'étranger. Des notices sur les décorateurs (parmi lesquels Ciceri, Cambon, Despléchin, Chaperon) et de nombreuses illustrations permettent de mieux comprendre la fascination que ces magiciens de la scène exercèrent sur leurs contemporains, bien au-delà de nos frontières. Illustration de couverture : Fragonard, Ricciardo e Zoraïde.

Décors et costumes du XIXe siècle. Tome I : Opéra de Paris

Authors:
ISBN: 9782717725889 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.948 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'ouvrage comprend une liste chronologique (de 1800 à 1914) des œuvres données au théâtre de l'Opéra et, pour chacune, tous les renseignements relatifs aux artisans des décors et costumes. Avec une bibliographie et un index. Illustration de couverture : Ciceri, Aladin, n° 2.

Dessins français du XVIIe siècle : Inventaire de la collection de la Réserve du département des Estampes et de la Photographie

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782717726190 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.988 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Arts in general
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Encore trop peu connu, le fonds de dessins du département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France constitue une des collections les plus riches qui soient, sans doute équivalente à celle du département des Arts graphiques du musée du Louvre. Cet inventaire consacré à cinq cent soixante feuilles de l’école française du xviie siècle conservées à la Réserve du département vient mettre en valeur une partie essentielle de ce fonds. Formant le cœur de la collection de dessins de maîtres français du xviie siècle, cet ensemble, d’une profonde originalité, renferme, à côté de feuilles de maîtres connus et bien représentés dans les collections publiques françaises, de nombreux dessins en rapport avec des estampes. Couvrant les vastes champs de création de la gravure, il révèle des artistes oubliés ou trop souvent assimilés par l’histoire de l’art à un seul genre (tels Louis Richer, Marin Desmarestz, Daniel Rabel ou Claude Spierre). Fruit de recherches approfondies, qui ont permis de vérifier les attributions et de préciser l’appareil bibliographique de chaque pièce, ce travail s’inscrit dans un cadre chronologique qui va de la génération des artistes nés vers 1590 (celle de Simon Vouet, Jacques Callot ou Pierre Brebiette), jusqu’à celle, qui naît vers 1650-1655, des Bonnart, grands diffuseurs des gravures de mode. Illustration de couverture Brebiette, Cérès entre Junon et Amphitrite, détail (voir n° 36, p. 34)

Keywords

drawing --- engraving --- French school

Les Diagonales du médiologue : Transmission, influence, mobilité

Authors:
ISBN: 9782717726381 DOI: 10.4000/books.editionsbnf.1121 Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque nationale de France
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Penser en diagonale : non pas à la va-vite mais sans suivre les lignes droites et balisées. En traversant les clôtures disciplinaires, sans respecter bienséances et nomenclatures. C’est ce que s’efforce de faire le médiologue. Pour penser quoi, en général ? Les médiations techniques de ce qu’on nomme culture. L’inconscient machinique des formes hautes de la vie symbolique et sociale. L’univers des choses tapi sous l’univers des signes. À quel propos précisément, ici, dans ces conférences ? La transmission des valeurs sur la longue durée, nos capacités d’influence sur l’opinion du jour et nos voyages quotidiens dans l’espace. Trois sujets d’actualité, qui gagnent à s’inscrire dans une certaine profondeur de temps.

Keywords

médiologie --- Régis Debray

Listing 1 - 10 of 27 << page
of 3
>>